Oublions le modèle québécois et stimulons l'investissement privé


Édition du 08 Février 2014

Rien ne justifie les discours négatifs, a lancé la première ministre du Québec, Pauline Marois, dans une conférence qu'elle prononçait récemment à Montréal.
On la comprend de vouloir chasser les mauvais esprits qui paralysent l'économie ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


À la une

Le secret du succès du Starbucks Germain-des-Prés

BLOGUE INVITÉ. L’entreprise de Seattle encourage les initiatives qui permettent de créer une relation avec les clients.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

Il y a 18 minutes | Marie-Pier Frappier

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...

Privatisation de la SAQ: des résultats au mieux mitigés

La privatisation de la SAQ aurait des résultats au mieux mitigés, révèle une étude commandée par le gouvernement.