Nouvelle chaire de recherche sur les changements démographiques

Publié le 10/09/2014 à 23:15

Nouvelle chaire de recherche sur les changements démographiques

Publié le 10/09/2014 à 23:15

Par Valérie Lesage

Photo; Shutterstock

L’Université Laval et l’Université du Québec à Montréal, dans une rare collaboration, lancent une nouvelle chaire de recherche sur les enjeux économiques des changements démographiques.


Les deux institutions ont obtenu le soutien financier de l’Industrielle-Alliance (750 000$ sur 5 ans), du CIRANO (1,2 M$) et de la Régie des rentes du Québec (150 000$) pour cette chaire de recherche qui se penchera sur les incidences économiques du vieillissement de la population.


«Elle comble l’absence d’organisation consacrée à la recherche économique sur les changements démographiques au Québec et au Canada», a souligné le recteur de l’Université Laval Denis Brière.


Les titulaires, les professeurs de sciences économiques Jean-Yves Duclos (Université Laval) et Pierre-Carl Michaud (ESG UQAM), orienteront leurs travaux pour mieux comprendre les effets du vieillissement sur les comportements concernant le travail, la retraite, l’épargne et l’utilisation des soins de santé. Ils chercheront à contribuer à la formulation de politiques publiques qui pourraient permettre de corriger certains effets négatifs du vieillissement de la population, de protéger le niveau de vie des citoyens et d’assurer la sécurité financière des gouvernements.


«Il faut utiliser la science pour mieux gérer le pays», a souligné Claude Montmarquette, président et directeur général du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) et des cotitulaires de la nouvelle chaire Industrielle-Alliance.


«Comme chercheur, je déplore qu’on propose beaucoup de solutions en recherche qui sont parfois évacuées dans les discussions. On a de bons chercheurs, profitons-en, amenons le débat à un autre niveau», a-t-il ajouté.


Le réputé économiste considère qu’il est grandement temps d’approfondir les connaissances sur les changements démographiques et les défis qu’ils posent.


«C’est le défi majeur du Québec. On une population qui vieillit et des jeunes qui sont bien éduqués et qui ont une mobilité importante. Si on les fait fuir parce qu’on ne fait pas des ajustements importants à tous les niveaux; dette, finances publiques et pression sur le système de santé, cette société ne vivra pas longtemps.»


 


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

Sur le même sujet

4 conséquences des changements démographiques au Canada

03/05/2017

Le vieillissement de la population s'accélère. Et cela a toutes sortes de conséquences économiques.

Aujourd'hui l'île d'Orléans va mal, demain ce sera le Québec

22/11/2015 | René Vézina

BLOGUE. L'immobilier y est en panne et c'est de mauvais augure pour le Québec.

À la une

«C'est une des choses qui tuent les studios de jeux vidéo»

25/09/2017 | Denis Lalonde

Voici la réalité des studios indépendants, ou indies, dans le jargon de l'industrie...

Sans le savoir, ce PDG québécois vient de se lancer un ultimatum

Édition du 16 Septembre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. J'ai une suggestion pour le patron de ProMetic, qui juge son entreprise sous-évaluée...

Le Québec, terreau fertile pour un leader populiste?

25/09/2017 | Olivier Schmouker

Aujourd'hui, 2 Québécois sur 3 se disent prêts à voter pour un leader populiste, selon un sondage Crop-Cogeco.