Montréal, une métropole culturelle de la trempe de Berlin et Milan

Publié le 26/11/2012 à 07:27, mis à jour le 26/11/2012 à 07:30

Montréal, une métropole culturelle de la trempe de Berlin et Milan

Publié le 26/11/2012 à 07:27, mis à jour le 26/11/2012 à 07:30

Par La Presse Canadienne

Montréal n'est pas consciente de sa valeur selon Montréal métropole culturelle Photo: Bloomberg

Elle est ouverte et diversifiée, elle rayonne à l'étranger et accueille une jeunesse engagée. Son défaut? Elle n'est pas consciente de sa valeur, de son cran qui lui permet de se comparer à Berlin, Milan, Seattle et Boston. Elle s'appelle Montréal.


Pourtant, «Montréal est en marche accélérée, et elle est loin d'être à genoux», résume Manuela Goya, secrétaire générale du comité de pilotage de Montréal Métropole culturelle, qui se réunit lundi pour un bilan de mi-parcours.


En 2007, ce comité sur lequel siègent actuellement des personnalités politiques des milieux municipal, provincial et fédéral, ainsi que des représentants des milieux culturel et des affaires, a lancé un plan d'action échelonné sur dix ans et visant à faire de Montréal une métropole culturelle.


Dans l'élan, le projet du Quartier des spectacles a été lancé et le visage de la Place-des-Arts a été transformé. Les rayons des bibliothèques publiques ont été regarnis, tant de livres numériques que d'exemplaires papier.


Le but du projet, comme l'explique Mme Goya, était de «créer des conditions favorables à l'éclosion des talents», et ce, au moyen d'engagements et de visions organisés, destinés à faire de Montréal une métropole culturelle.


Le vrai bilan se fera dans cinq ans, date butoir de nombreux projets, notamment de la deuxième phase du Quartier des spectacles dans le secteur du parc Émilie-Gamelin, situé au coin des rues Berri et Sainte-Catherine. Quand même, Mme Goya s'émerveille devant le foisonnement de la culture et des arts, qui l'a impressionné dès son arrivée à Montréal depuis la Roumanie il y a 30 ans.


«La ville est ouverte, diversifiée. Il n'y a pas de clivage, et ça nous permet de rayonner à l'étranger», observe-t-elle avant de décliner la pluralité montréalaise qu'elle dit observer dans les institutions, mais également dans les types d'implication en culture.


Sur le même sujet

Vézina - Nous sommes tous des Montréalais

Mis à jour le 23/10/2013

BLOGUE. « Sur la carte du monde, le point le plus lumineux du Québec, c’est Montréal. Si ...

Vézina - John Henry et PKP, même combat ?

Mis à jour le 05/08/2013

BLOGUE. Et si, à la place du John Henry, des Red Sox et du Boston Globe, on imaginait PKP, les Nordiques et le ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La Société du Plan Nord aidera les entreprises, promet Pierre Arcand

01/10/2014 | Suzanne Dansereau

Québec aidera les PME qui veulent profiter des occasions d'affaires créées par le Plan Nord.

Le pétrole chute sous les 90$ pour la première fois en 18 mois

Il y a 4 minutes

Le Brent, qui sert de référence au Québec, a glissé à un plus bas depuis juin 2012.

Avez-vous vraiment besoin d'un plus petit que vous-même?

Il y a 17 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. La performance découle de la différence. Toujours.