Metro dépasse les attentes

Publié le 14/11/2012 à 08:12, mis à jour le 14/11/2012 à 09:56

Metro dépasse les attentes

Publié le 14/11/2012 à 08:12, mis à jour le 14/11/2012 à 09:56

Par Stéphane Rolland

Eric R. La Flèche, le pdg de Metro. Photo: Bloomberg

Metro maintient sa croissance, malgré un marché en maturité où a lieu une forte concurrence, notamment avec la présence croissante de Walmart. L’épicier québécois a dépassé les attentes des analystes au quatrième trimestre de son exercice 2012 terminé le 29 septembre.


Le bénéfice par action atteint 1,24$. Les analystes interrogés par Bloomberg attendaient un bénéfice de 1,18$.


« Nous sommes très satisfaits de nos bons résultats au quatrième trimestre et pour l'exercice financier 2012, obtenus grâce à une excellente exécution par nos équipes, le contrôle de nos coûts et nos investissements constants dans notre réseau, commente Eric R. La Flèche. Bien que nous nous attendons à une concurrence soutenue en 2013, nous continuerons de miser sur nos stratégies axées sur nos clients afin de poursuivre notre croissance. »


Metro a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires et de ses profits. Certains éléments ont amplifié cette progression : un trimestre contenant une semaine de plus que la période comparable, l’acquisition d’Adonis et la participation dans Alimentation Couche-Tard.


Le chiffre d’affaires de Metro a augmenté de 11,1% à 2,943 G$. En excluant la semaine supplémentaire, les revenus ont été plus élevés de 2,5% par rapport à la période précédente.


L’acquisition des magasins Adonis et de leur distributeur Phoenicia ont contribué pour 63,3 M$ au revenus du quatrième trimestre. Les ventes des magasins comparables, pour leur part, sont en progression de 1,1%.


Le bénéfice net est en progression de 75,9% à 145,1 M$. Le bénéfice avant intérêt, impôt et amortissement (BAIIA) monte de 47,7%.


Metro a aussi indiqué que sa participation dans Alimentation Couche-Tard est moins importante après que l’opérateur de dépanneur a émis 7,3 millions d’actions pour financer l’acquisition de Statoil Fuel & Retail. La participation passe ainsi de 11,6% à 11,1%.


 

Sur le même sujet

Une panne du site internet de Best Buy frustre les clients du Black Friday

Une défectuosité du site web empêcherait les clients de profiter des rabais annuels.

Si une cause est perdue d'avance, passez votre tour

Édition du 28 Novembre 2015 | Martin Jolicoeur

VITRINE DU DÉTAIL. Malgré tout ce qui s'écrit concernant la richesse des mégadonnées (big data), certaines ...

À la une

Rona: jouons aux échecs, et passons à l'attaque

ANALYSE. Acquisitions de fleurons: la meilleure défensive, c'est l'attaque. Or, nous manquons d'attaquants.

Pourquoi les vedettes techno flanchent-elles ?

BLOGUE. C'est au tour des chouchous techno de revenir sur terre. Le dégonflement de cette bulle est sain.

Immobilier : acheter des immeubles résidentiels ou commerciaux?

05/02/2016 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. Liste d’éléments qui démystifie les différences majeures entre l’investissement résidentiel et commercial.