Metro dépasse les attentes

Publié le 14/11/2012 à 08:12, mis à jour le 14/11/2012 à 09:56

Metro dépasse les attentes

Publié le 14/11/2012 à 08:12, mis à jour le 14/11/2012 à 09:56

Par Stéphane Rolland

Eric R. La Flèche, le pdg de Metro. Photo: Bloomberg

Metro maintient sa croissance, malgré un marché en maturité où a lieu une forte concurrence, notamment avec la présence croissante de Walmart. L’épicier québécois a dépassé les attentes des analystes au quatrième trimestre de son exercice 2012 terminé le 29 septembre.


Le bénéfice par action atteint 1,24$. Les analystes interrogés par Bloomberg attendaient un bénéfice de 1,18$.


« Nous sommes très satisfaits de nos bons résultats au quatrième trimestre et pour l'exercice financier 2012, obtenus grâce à une excellente exécution par nos équipes, le contrôle de nos coûts et nos investissements constants dans notre réseau, commente Eric R. La Flèche. Bien que nous nous attendons à une concurrence soutenue en 2013, nous continuerons de miser sur nos stratégies axées sur nos clients afin de poursuivre notre croissance. »


Metro a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires et de ses profits. Certains éléments ont amplifié cette progression : un trimestre contenant une semaine de plus que la période comparable, l’acquisition d’Adonis et la participation dans Alimentation Couche-Tard.


Le chiffre d’affaires de Metro a augmenté de 11,1% à 2,943 G$. En excluant la semaine supplémentaire, les revenus ont été plus élevés de 2,5% par rapport à la période précédente.


L’acquisition des magasins Adonis et de leur distributeur Phoenicia ont contribué pour 63,3 M$ au revenus du quatrième trimestre. Les ventes des magasins comparables, pour leur part, sont en progression de 1,1%.


Le bénéfice net est en progression de 75,9% à 145,1 M$. Le bénéfice avant intérêt, impôt et amortissement (BAIIA) monte de 47,7%.


Metro a aussi indiqué que sa participation dans Alimentation Couche-Tard est moins importante après que l’opérateur de dépanneur a émis 7,3 millions d’actions pour financer l’acquisition de Statoil Fuel & Retail. La participation passe ainsi de 11,6% à 11,1%.


 

Sur le même sujet

Hausse importante des commandes en ligne par les Québécois

Les Québécois ont effectué près de 30 millions de commandes en ligne en 2012, enregistrant ...

«Notre approche de la publicité et du marketing a toujours été peu orthodoxe» - Oliver Walsh, d'Aritzia

Édition du 06 Décembre 2014 | Fanny Bourel

LA VITRINE DU DÉTAIL. Trente ans après l'ouverture de son premier point de vente, la marque Aritzia, de Vancouver, ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

20/12/2014 | Stéphane Rolland

Voici quelques solutions fiscales pour atténuer l’impact de la hausse des frais de garde décrétée par Québec.

Poutine joue à la roulette russe

20/12/2014 | François Normand

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Donner, ça se calcule

Édition de Novembre 2014 | Dominique Froment

Les dons spontanés, c'est bon pour le moral, mais ce n'est pas la meilleure façon de soutenir une ...