Merkel et Sarkozy disent non aux euro-obligations

Publié le 16/08/2011 à 12:40, mis à jour le 16/08/2011 à 12:41

Merkel et Sarkozy disent non aux euro-obligations

Publié le 16/08/2011 à 12:40, mis à jour le 16/08/2011 à 12:41

Par AFP

La chancelière allemande Angela Merkel "ne croit pas que les euro-obligations nous aideraient aujourd'hui", a-t-elle déclaré à l'issue de son entretien avec le président Nicolas Sarkozy.


Ce dernier a jugé pour sa part que ces euro-obligations mettraient "gravement en danger" les pays les mieux notés et ne pouvaient être que l'"aboutissement d'un processus d'intégration".


PLUS: Sans euro-obligations, la zone euro est condamnée, estime Soros


Plus de détails suivront


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Les dix meilleures et les dix pires villes où vivre

18/10/2017 | Matthieu Charest

Pour la première fois en une décennie, la qualité de vie s'est globalement améliorée. Mais...

Globex investit en Allemagne

13/09/2017 | Les Affaires PRO

La minière torontoise qui détient plusieurs propriétés en Abitibi et dans la région ...

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.