Mairie de Montréal: mais qui est Marcel Côté?

Publié le 13/06/2013 à 12:03, mis à jour le 02/07/2013 à 12:03

Mairie de Montréal: mais qui est Marcel Côté?

Publié le 13/06/2013 à 12:03, mis à jour le 02/07/2013 à 12:03

Par Martin Jolicoeur

Marcel Côté devrait confirmer prochainement sa participation à la mairie de Montréal. [Photo : Gilles Delisle]

Ainsi, l’homme d’affaires Marcel Côté devrait confirmer prochainement sa participation à l'élection pour la mairie de Montréal.


Mais qui est exactement cet homme qui souhaite devenir le futur maire de Montréal? Voici un bref survol de ses origines, de sa carrière et de ses réalisations:


Origine: M. Côté est originaire de Malartic, en Abitibi-Témiscamingue. Il est âgé de 70 ans.


Formation: M. Côté est titulaire d’une maîtrise ès sciences en économie de l’Université de Carnegie Mellon, de Pittsburgh en Pennsylvanie, et d’un baccalauréat ès science physique de l’Université d’Ottawa. Il est membre du Center for International Affairs de l’Université Harvard.


Carrière: M. Côté est associé fondateur de la société Secor Conseil, vendue à KPMG en 2012. Il a également été conseiller économique du premier ministre Robert Bourassa, de 1986 à 1988, et directeur Planification stratégique et communication du Bureau du premier ministre, Brian Murroney, de 1989 à 1990. Avant de fonder Secor en 1975, il a enseigné à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Montréal.


Réalisation: En tant qu’économiste, M. Côté s’est spécialisé en développement régional et technologique. Il a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet, dont By Way of Advice: Growth Strategies for the Market Driven World (Mosaic Press, 1991) et Growing the Next Silicon Valley (Lexington Press, 1986), ouvrage qu’il a coécrit avec Roger Miller. Il est également l'auteur de Le Rêve d'une terre promise (Stanké, 2004) et de If Québec goes... (Stoddart, 1995), avec David Johnston.


Gouvernance: M. Côté siège au conseil de plusieurs sociétés, dont Empire Company Ltd et la Corporation Minière Osisko. Le 8 mai dernier, M. Côté s'est retiré du conseil du groupe d'assurance Intact Corporation financière, dont il était membre depuis décembre 2004. Auparavant, il a également été président du conseil d'Engenuity Technologies (anciennement Virtual Prototypes), et membre des conseils de Nurun et de Sobeys.


Engagement: M. Côté est actif au sein de la Fondation du Grand Montréal, de la Compagnie de danse Marie Chouinard,  de l’Orchestre symphonique de Montréal, de la Fondation du YMCA et de l'organisme NeuroScience Canada.


Plus: Une séance boursière payante pour Marcel Côté


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Après les lunettes roses, le ménage dans les promesses

Édition du 13 Octobre 2018 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Après avoir multiplié les promesses électorales, la Coalition Avenir Québec (CAQ) doit maintenant faire ...

La photo marquante: la CAQ au pouvoir

Édition du 13 Octobre 2018 | Marie-Pier Frappier

À peine élu, le premier ministre désigné du Québec, François Legault, a été amené à se plonger dans l'accord ...

À la une

Les entreprises doivent payer plus cher pour réduire les déchets

17/10/2018 | François Normand

Le Canada abrite 0,5% de la population, mais il contribue à 2 % des déchets municipaux produits dans le monde.

Et si la croissance verte était une utopie?

17/10/2018 | François Normand

BALADO - Le développement durable ne fonctionne pas, car la consommation de ressources continue d'augmenter.

Bourse: après une séance incertaine Wall Street ferme en retrait

Mis à jour le 17/10/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. « Le marché des actions est en train de s’ajuster au changement de politique monétaire »