«Les PDG vivent dans une bulle. Ils doivent la crever pour devenir crédibles»


Édition du 09 Décembre 2017


Keith Cargill est un des sept cofondateurs de la Texas Capital Bank, l'une des institutions financières américaines qui croît le plus rapidement. Grand communicateur, il était conférencier au CEO Communication Summit, organisé par le Luc Beauregard Center of Excellence in Communications Research de l'Université Concordia.


L'entrevue n° 340


Diane Bérard - Pourquoi dites-vous que les PDG vivent dans une bulle ?


Keith Cargill- Parce qu'ils n'ont pas accès aux mauvaises nouvelles. Chaque employé tente de régler le problème avant que le patron découvre son existence. On se dit que le PDG n'a pas le temps de s'occuper de nos problèmes. Qu'il ne faut pas l'embêter avec ça. Si un dirigeant ne pose pas de gestes délibérés pour demeurer informé, il en arrivera à vivre dans une bulle.

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

«Le patron qui sait écouter prend de meilleures décisions»

27/12/2017 | Diane Bérard

ENTREVUE. Keith Cargill est un des 7 fondateurs de la Texas Capital Bank, institution à croissance ultra rapide.

Fini les « Mon patron, je ne lui parle presque jamais »

Dans les grandes organisations, faire circuler l’information entre la haute direction, les gestionnaires et les ...

À la une

Comment le néolibéralisme a nourri le populisme

ANALYSE - Cette idéologie a favorisé la croissance des inégalités à l'origine de la montée du populisme en Occident.

C2 Montréal: pas de Snoop Dogg pour moi. Je préfère les huîtres

25/05/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Fabriquer du béton et du plastique à partir de coquilles d'huîtres? Ces jeunes Françaises y sont arrivé.

Bourse: la tête en vacances, les pros font fi de deux bonnes nouvelles

BLOGUE. Partis pour le long week-end, les pros n'ont pas réagi à la baisse bénéfique du pétrole et des taux.