Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Avril 2016

Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Avril 2016

Par Les Affaires

[Photo : Shutterstock]

L’événement Startup Open House conquiert Londres


Créé à Montréal en 2013, l’événement Startup Open House a tenu sa première édition dans la capitale britannique, le 14 avril. Pendant toute une soirée, plus de 25 start-up ont ouvert leurs portes en simultané à quelque 500 personnes. Objectifs : propulser le réseautage, faciliter la recherche d’emploi et satisfaire la curiosité du public, alors que les start-up se dévoilent de l’intérieur pour en mettre plein la vue. À Montréal, la prochaine édition aura lieu le 29 septembre 2016. — MATTHIEU CHAREST


[Photo : Shutterstock]

Rémunération : les actionnaires de BP disent non au CA


Le 14 avril, 59 % des actionnaires de BP ont dit non lors d’un vote consultatif portant sur une hausse de 20% de la rémunération du président et chef de direction de la pétrolière, Bob Dudley. En dépit d’une année 2015 désastreuse – au cours de laquelle BP a annoncé l’abolition de 5 000 emplois –, le CA voulait faire passer la rémunération de M. Dudley de 16,4 à 19,6 millions de dollars américains. La présidente du comité de rémunération, Ann Dowling, a indiqué aux actionnaires que la pétrolière allait revoir la rémunération globale des hauts dirigeants. — MARC GOSSELIN



[Photo : Shutterstock]


Ressources naturelles : le prix du fer se raplombe


Après être descendu aux abysses en 2015, culbutant jusqu'à 37,50 $ US en décembre, le prix de la tonne de minerai de fer remonte depuis janvier. À la mi-avril, il s'était presque hissé à 60 $ US, soit une hausse de 60 % depuis le creux de décembre. Si la tendance devait se maintenir, les espoirs pourraient renaître dans le Nord-du-Québec. On est cependant bien loin du sommet de 2011, quand il culminait à 180 $ US la tonne et que le fer alimentait des méga projets qui faisaient rêver. Malgré cette embellie, rien n'est gagné, selon la réputée firme allemande Roland Berger, qui a ouvert en 2013 à Montréal son premier bureau au Canada. «La demande chinoise en acier devrait encore baisser jusqu'en 2020», écrit-elle dans une analyse récente. — RENÉ VÉZINA



[Photo : Shutterstock]


Fabrication


Les ventes du secteur canadien de la fabrication ont reculé de 3,3 % en février pour s’établir à 51,2 milliards de dollars. Cette baisse survient après trois mois de hausses consécutives. Les ventes ont reculé dans 16 des 21 secteurs industriels ainsi que dans 7 des 10 provinces. Après trois mois d’augmentation, les ventes ont fléchi de 4,1 % en février au Québec. La chute dans le créneau de l’aérospatiale (-10,1 %) explique en partie ce recul.


Source : Statistique Canada


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Pétrole: rebond en vue?

Mis à jour le 25/01/2016 | Les investigateurs financiers

BLOGUE. Difficile de prévoir le prix du pétrole. Cependant, des éléments en cours favorisent une tendance à long terme.

Marée noire: BP accepte un règlement de 19G$

Plus de trois millions de barils de pétroles se sont déversés dans le golfe du Mexique en 2010.

À la une

Airbus prend le contrôle du CSeries: bonne ou mauvaise nouvelle?

16/10/2017 | François Pouliot

Bonne ou mauvaise nouvelle? Des questions demeurent sur la valeur du placement du gouvernement du Québec. Mais, bonne.

Quelques éclaircissements sur la vente de la CSeries

16/10/2017 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Sous le couvert de l'anonymat, un ingénieur d'Airbus témoigne...

«La plainte de Boeing n'a rien à voir», assure Bombardier

16/10/2017 | Martin Jolicoeur

Le bras de fer qui l'oppose à Boeing n'expliquerait en rien la prise de contrôle du CSeries par Airbus.