Les Affaires remporte le premier prix de journalisme économique du Québec

Publié le 17/01/2013 à 07:32, mis à jour le 23/01/2013 à 15:59

Les Affaires remporte le premier prix de journalisme économique du Québec

Publié le 17/01/2013 à 07:32, mis à jour le 23/01/2013 à 15:59

Par lesaffaires.com

Notre journaliste Suzanne Dansereau, au centre, en compagnie notamment de Michael Sabia, président de la Caisse de dépôt et placement, à sa gauche.

Suzanne Dansereau, journaliste pour Les Affaires, a reçu mercredi soir les grands honneurs de l’Association des économistes québécois lors de la soirée Prix d’excellence Caisse de dépôt et placement du Québec -Bank of America Merrill Lynch en journalisme économique et financier.


Mme Dansereau, journaliste depuis un quart de siècle, s’est mérité le premier prix pour sa série de reportages intitulée «Comprendre le Plan Nord». Elle s’est vu offrir une bourse de 10 000 $.


Mme Dansereau est une des premières journalistes qui a analysé les enjeux, les défis et le potentiel reliés à la mise en valeur des ressources naturelles qui se trouvent au nord du Québec.


«Ce reportage a été l’occasion de faire découvrir aux lecteurs une toute nouvelle économie et de rendre compte des défis logistiques associés au développement du Nord, où il y a un manque crucial d’infrastructures», dit Mme Dansereau.


Notre journaliste spécialisée dans les matières premières a constaté que les responsables de plusieurs régions du Nord ont dû relever le défi de la croissance rapide après avoir géré pendant longtemps la décroissance. Sa série d’articles nous a aussi permis de faire état de l’essor des communautés autochtones et de mettre en valeur leurs leaders.


La cuvée 2012 a été prolifique pour le Groupe Les Affaires à la soirée du Prix d'excellence. Quatre journalistes de notre rédaction figuraient parmi les 15 finalistes de la soirée. Outre Suzanne Dansereau, figuraient parmi les finalistes Martin Jolicoeur pour l’article «Air Canada va mal...encore», Marie-Claude Morin avec l’article «Ce que le Québec peut apprendre de Singapour» et «Pourquoi il est si facile de faire des affaires à Singapour» et François Normand avec sa série d’articles «Au pays des exportateurs».


Les deuxième et troisième prix ont été remis à deux journalistes de La Presse. Stéphanie Grammond a reçu le deuxième prix pour son article «Des hausses d’impôt salées pour les plus riches». Hélène Baril s’est mérité le troisième prix pour son texte intitulé «Japon: l’autre tsunami».


Pour lires les textes :


Suzanne Dansereau : Attention ça risque de faire boom


Martin Jolicoeur : Air Canada va mal... encore


Marie-Claude Morin : Pourquoi il est si facile de faire des affaires à Singapour


François Normand : Comment l'Allemagne est devenue la championne des exportations

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Le Canada veut promouvoir le développement industriel du Grand Nord

15/05/2013

Le Canada a promis de promouvoir le développement industriel dans le Grand Nord en prenant mercredi la ...

«Cessez de nous donner des coups de pied et valorisez-nous», lance l'industrie minière à Marois

Mis à jour le 13/03/2013

Si le gouvernement Marois ne renonce pas à son projet d’augmenter les impôts miniers, il y aura ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La confiance des propriétaires de PME stable en août, mais embellie en vue

L'indice de confiance de la FCEI montre que la confiance stagne. Mais le PDG de la Banque Nationale se fait optimiste.

La TD dépasse les attentes

Il y a 23 minutes | lesaffaires.com

La Banque TD a fait mieux que prévu, aidée par l'acquisition des cartes Visa de la CIBC.

La CIBC bat les attentes, mais la perte des cartes Aeroplan heurte sa croissance

La cinquième banque du pays profite de la croissance de la gestion de patrimoine, mais recule dans le secteur du détail.