Les 100 Canadiens les plus riches ont une fortune égale au PIB du Pakistan

Publié le 22/11/2012 à 16:34, mis à jour le 22/11/2012 à 16:47

Les 100 Canadiens les plus riches ont une fortune égale au PIB du Pakistan

Publié le 22/11/2012 à 16:34, mis à jour le 22/11/2012 à 16:47

Par AFP

La famille Desmarais, la plus grande fortune du Québec

Les cent Canadiens les plus riches représentent une fortune de plus de 200 milliards de dollars, soit presque autant que le PIB du Pakistan, révèle le classement annuel des plus grosses fortunes du Canada publié jeudi par le magazine Canadian Business.


Les médias, les télécoms et les matières premières constituent, de loin les secteurs privilégiés par les 31 millionnaires et 69 milliardaires qui constituent ce top 100.


Loin en tête, la famille Thomson a enregistré une baisse de 5,7% pour établir son empire à 20,1 milliards de dollars. Descendants d'une famille aristocratique immigrée d'Angleterre au début du 20e siècle, les Thomson possèdent notamment l'agence de presse Reuters ainsi que le premier quotidien canadien, The Globe and Mail.


Au Québec, la première fortune est toujours celle de Paul Desmarais, qui possède le conglomérat Power Corporation of Canada. Avec 4,4 milliards de dollars (+3,2%), il est le septième Canadien le plus aisé.


Parmi les grands succès de l'année l'investisseur Lawrence Stroll, 53 ans, a vu sa fortune bondir de 235% à 1,9 milliard grâce à ses parts dans la star américaine du prêt-à-porter haut de gamme Michael Kors, dont le cours n'a cessé de s'envoler depuis son entrée en Bourse en décembre dernier.


Autre performance remarquée, celle de Chip Wilson (3,51 milliards de dollars, +23%), le fondateur de la marque d'accessoires de yoga Lululemon.

Sur le même sujet

Vin: l'Australie presse le Canada d'abaisser ses barrières tarifaires

L'Australie cherche à obtenir des concessions semblables à celles obtenues par l'Union européenne.

La faiblesse de l'économie pave la voie à une nouvelle baisse des taux

Mis à jour le 29/05/2015 | Yannick Clérouin

L'étau se resserre pour la Banque du Canada, confrontée à une économie qui se montre plus faible que prévu.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture

Il y a 19 minutes

Hausses en Europe et à Wall Street, les investisseurs ont la Banque centrale européenne dans la mire.

Économie: l'OCDE dresse un sombre tableau pour la croissance mondiale

06:34 | AFP

«Le premier trimestre 2015 a enregistré la croissance la plus faible depuis la crise», dit l'Organisation.

Reitmans poursuit son redressement, mais encaisse une perte plus élevée que prévu

Il y a 47 minutes | Yannick Clérouin

Le détaillant montréalais affiche une performance contrastée au premier trimestre.