Le vrai taux de chômage du Québec n'est pas de 7,7%, mais de 14,1% !

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Août 2015

Le vrai taux de chômage du Québec n'est pas de 7,7%, mais de 14,1% !

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Août 2015

Par Olivier Schmouker

Il y a au Québec 280 000 'chômeurs oubliés'. Photo : DR

Le Québec compte officiellement 354 000 chômeurs, selon les données les plus récentes de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Mais ce chiffre correspond-il à la réalité du chômage québécois ? Il semble bien que non, si l’on en croit une étude de Marc-André Demers, analyste en statistiques du travail, du même ISQ. En vérité, le Québec compte... près de deux fois plus de chômeurs ! Explication.


Le chômage est l’un des indicateurs du marché du travail les plus utilisés, dont les normes permettant de le définir et de l’évaluer ont été adoptées en 1982 par l’Organisation internationale du travail (OIT). Le hic, c’est que la façon dont on travaille aujourd’hui s’est grandement transformée au cours des trois dernières décennies. Et le Québec n’a évidemment pas échappé à cette évolution.


« Du coup, les frontières entre emploi, chômage et inactivité présentent de nos jours des zones floues dans lesquelles emploi et chômage ou chômage et inactivité se chevauchent », indique M. Demers dans son étude. Et d’ajouter : « Ces zones floues englobent justement des formes de chômage non traditionnelles, qui concernent des personnes ayant un besoin d’emploi non satisfait ».


Un “besoin d’emploi non satisfait” ? « Une réduction de temps de travail imposée par l’employeur, un retour aux études en raison d’une fermeture d’entreprise ou encore le découragement face à l’absence de travail sont toutes des situations qui ne sont pas prises en compte par le chômage traditionnel, même si elles occasionnent pourtant des besoins d’emploi non satisfaits », illustre l’analyste de l’ISQ. En conséquence, il existe bel et bien aujourd’hui des “chômeurs oubliés” au Québec, « particulièrement nombreux lors des ralentissements économiques, soit des périodes où le niveau de chômage est élevé ».


Qui sont les chômeurs oubliés québécois ?


Lors de la 19e Conférence internationale des statisticiens du travail qui s’est tenue à Genève en 2013, une résolution a été adoptée pour considérer désormais deux groupes supplémentaires de personnes éprouvant un besoin d’emploi non satisfait, outre les traditionnels chômeurs, qui étaient 331 900 au Québec en 2014 :


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le taux de chômage recule au Canada et demeure stable au Québec

Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en octobre, le nombre de personnes en emploi a augmenté de 206 000.

Le taux de chômage aux États-Unis à son plus bas niveau depuis 1969

05/10/2018 | lesaffaires.com

Le taux de chômage est de 3,7%, alors qu'il était à 3,9% en août.

À la une

À surveiller: Brookfield, CAE et New Look

Il y a 53 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Brookfield, CAE et New Look?

Open banking: «la protection des données doit être la priorité»

Il y a 28 minutes | Stéphane Rolland

Brandon Dewitt, de MX.com, pense qu’il est temps de réfléchir au contrôle qu’ont les épargnants sur leurs données.

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

Il y a 28 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.