Le téléphone fixe perd du terrain, mais reste le principal mode de communication

Publié le 11/11/2015 à 13:31

Le téléphone fixe perd du terrain, mais reste le principal mode de communication

Publié le 11/11/2015 à 13:31

Par La Presse Canadienne

(Photo: Shutterstock)

Même s'il est en perte de vitesse, le téléphone fixe demeure le mode de communication le plus utilisé par les adultes québécois, mais pas pour la tranche d'âge des 18 à 44 ans qui emploie majoritairement le téléphone cellulaire et l'Internet pour communiquer.


C'est ce que révèle l'étude «NETendances» du Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO), qui dresse un portrait des modes de communication utilisés par les Québécois en 2015.


Les jours du téléphone fixe ne sont pas encore comptés, mais il a perdu beaucoup de terrain en l'espace de seulement trois ans. Le téléphone fixe demeure le principal outil de communication pour 76,4% des Québécois âgés de 18 ans et plus en 2015. En 2012, cette proportion était nettement plus élevée à 87,8%.


Les communications par téléphone cellulaire et par Internet atteignent par contre un nouveau sommet en étant utilisées par près de 70% des adultes québécois. 


Le téléphone fixe a toutefois été délaissé par les adultes de 18 à 44 ans. Il est le principal outil de communication pour seulement deux adultes sur trois (66,3%) appartenant à ce groupe d'âge.


Les 18 à 44 ans privilégient l'utilisation du téléphone mobile, que ce soit les appels ou les messages textes, à hauteur de 82,8% et les outils disponibles sur l'Internet, tels que les courriels, les messageries des réseaux sociaux et les vidéoconférences, dans une proportion de 82,6%. 


La situation est toute autre pour les Québécois âgés de 45 ans et plus. Environ 84% d'entre eux continuent de privilégier le téléphone fixe. Une proportion de 58,8% emploie en premier recours le cellulaire et les messageries sur l'Internet sont le principal mode de communication pour 57,9% d'entre eux.


C'est à Montréal que le cellulaire est le plus populaire avec un taux d'utilisation de 75,8%, comparativement à la moyenne provinciale de 69,2%. L'emploi du téléphone mobile est moins répandu dans le Centre-du-Québec (53,4%) et dans l'est de la province (62%).


Lorsqu'ils communiquent par écrit, les Québécois de 18 à 34 ans se dirigent principalement vers les messageries des réseaux sociaux (77,1%), plutôt que vers le courriel (52,5%). 


Cette tendance est inversée chez les 35 ans et plus qui privilégient le courriel (54,8%) plutôt que l'échange de messages par les réseaux sociaux (37,1%).

À suivre dans cette section


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes leaders

Mercredi 16 mai

À la une

La blockchain au profit de l'humanité

17/01/2018 | François Remy

BLOGUE. Non, ce n’est pas le sermon du nouveau messie de la tech mais le critère d'un financement pour start-up.

Attachez vos ceintures, les cryptos nous emmènent vers le futur

15/01/2018 | François Remy

BLOGUE. Il serait bon d’embarquer dans l’industrie des cryptos tout comme il l’était avec l’auto… en 1920.

Apple va investir 350 milliards US aux États-Unis

17/01/2018 | LesAffaires.com et AFP

Le géant annonce aussi une facture fiscale salée de 38G$US après la nouvelle réforme et un bonus de 2500$US par employé.