Le taux de chômage fait un léger bond au Canada

Publié le 07/09/2018 à 09:13, mis à jour le 07/09/2018 à 09:52

Le taux de chômage fait un léger bond au Canada

Publié le 07/09/2018 à 09:13, mis à jour le 07/09/2018 à 09:52

[Photo: 123rf]

Le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 6 % en août, a fait savoir vendredi Statistique Canada.


L'emploi a diminué de 52 000 en août, a ajouté l'agence fédérale. L’emploi à temps partiel a connu une baisse de 92 000, tandis que l’emploi à temps plein a progressé légèrement.


Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a connu une hausse de 172 000 ou de 0,9 pour cent.


Au Québec, l’emploi a été pratiquement inchangé et le taux de chômage s’est maintenu à 5,6 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a peu varié, les baisses dans le travail à temps partiel ayant contrebalancé les hausses dans le travail à temps plein.


L’emploi a diminué en Ontario et il a augmenté en Alberta et au Manitoba. Dans les autres provinces, il a peu varié.


En août, l’emploi a diminué dans les services professionnels, scientifiques et techniques, dans le commerce de gros et de détail, ainsi que dans la construction. Parallèlement, l’emploi a augmenté dans le secteur des services aux entreprises, des services relatifs aux bâtiments et des autres services de soutien


« La baisse globale de l’emploi est principalement attribuable aux personnes de 55 ans et plus » avec une perte de 22 000 postes, a souligné l’institut d’Ottawa.


Les analystes ne s’attendaient à aucune création d’emploi et à un taux de chômage en hausse de 0,1 point, à 5,9 %.


Les précédents chiffres de l’emploi « étaient artificiellement élevés, sur une base annuelle, en raison de chiffres incroyablement bas en 2017, et reviennent maintenant à la normale », a observé Avery Shenfeld de la Banque CIBC.


Au cours du mois d’août, des pertes d’emplois ont été enregistrées « dans le commerce de gros et de détail, ainsi que dans la construction », a noté Statistique Canada.


A l’inverse, « le secteur des services aux entreprises, des services relatifs aux bâtiments et des autres services de soutien » ont connu des créations nettes de postes.


Le taux de chômage est reparti à la hausse en Ontario, province la plus prospère et la plus peuplée, avec 5,7 % contre 5,4 % un mois plus tôt.


L’emploi a augmenté en Alberta et au Manitoba et « dans les autres provinces, il a peu varié », a noté l’institut d’Ottawa.


Dans ce contexte, « les raisons sont nombreuses pour que la Banque du Canada garde son approche progressive pour remonter ses taux directeurs », a estimé M. Shenfeld de CIBC.


L’institut d’émission a maintenu mercredi son principal taux à 1,50 %, après l’avoir relevé d’un quart de point en juillet, tout en laissant entendre qu’une nouvelle hausse serait probable avant la fin de l’année.


« Nous nous en tenons donc à notre prévision d’une nouvelle hausse cette année (en octobre), en présumant qu’un accord sera trouvé sur l’ALÉNA », l’accord de libre-échange nord-américain que Washington et Ottawa tentent actuellement de moderniser, a relevé l’économiste de CIBC.


 


.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?

Que nous réservent les 10 prochaines années en Bourse?

16/11/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes d’avis que les marchés boursiers offriront des rendements intéressants, mais plus modestes.

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.