Le Brésil rejette l'idée d'une Organisation de l'environnement

Publié le 16/02/2012 à 14:27

Le Brésil rejette l'idée d'une Organisation de l'environnement

Publié le 16/02/2012 à 14:27

Par AFP

Le Brésil a rejeté jeudi l'idée française de créer une Organisation mondiale de l'Environnement, estimant qu'il ne fallait pas isoler l'environnement de ses volets économiques et sociaux dans la perspective d'un développement durable.


La France souhaite débattre de cette proposition lors du sommet de l'ONU sur le développement durable, dit Rio+20, qui se tiendra en juin à Rio de Janeiro, avec l'ambition de favoriser une croissance verte et sociale de la planète.


"La majorité des pays en développement pensent que, si on crée une nouvelle structure de gouvernance (mondiale), elle devra se concentrer sur le développement durable" de la planète et prendre en compte les volets sociaux et économiques et pas seulement environnementaux, a dit le chef négociateur du Brésil pour Rio+20, André Correa do Lago, lors d'une conférence téléphonique.


"Nous estimons qu'isoler l'environnement avec une Organisation mondiale de l'environnement" serait "revenir en arrière", a-t-il insisté.


Selon la France, une centaine de pays appuient l'idée d'une nouvelle institution de l'ONU consacrée à l'environnement, estimant que les organisations actuelles manquent, se superposent et ont peu de force politique.

Sur le même sujet

Le Mondial-2014 aura peu d'impact économique sur le Brésil

31/03/2014

La Coupe du monde de football (12 juin-13 juillet) aura un impact limité sur l'économie du Brésil ...

10 choses à savoir lundi

17/02/2014

La neige freine les usines de Toyota et Honda, le ralentissement de la croissance du Brésil et du Japon inquiète.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le déplorable évitement fiscal de la fausse québécoise Valeant

22/04/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Temps de se réjouir de l'émergence d'un fleuron québécois? Plutôt celui de pleurer de déception.

Attraction achète 5 stations de radio

Les Affaires a appris que le holding de divertissement culturel présidé par Richard Speer achète Réseau des Appalaches.

Allergan riposte à Valeant en adoptant une pilule empoisonnée

Le fabricant du botox Allergan n’a pas l’intention d’accepter l’offre d’achat non ...