La prospérité de la société passe par le savoir et la formation

Publié le 23/10/2010 à 00:00, mis à jour le 25/10/2010 à 14:14

La prospérité de la société passe par le savoir et la formation

Publié le 23/10/2010 à 00:00, mis à jour le 25/10/2010 à 14:14

" Je suis convaincu que le savoir peut nous aider à sortir plus rapidement du contexte économique difficile. C'est le domaine des connaissances qui m'a attiré ici il y a 40 ans ", raconte le Dr Pavel Hamet, coporte-parole du Rendez-vous du savoir et chercheur de réputation internationale, commentant ses débuts comme étudiant étranger à Montréal.


La prospérité repose sur le savoir, et les universités ont un rôle important à jouer à cet égard. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Une étude du Mouvement Desjardins faite en 2008 a démontré que l'amélioration de la productivité passe par les universités. " Les universités du Québec avaient, en 2006, un impact dynamique de 12 milliards dollars (G$) sur l'économie, ce qui correspond à 4 % du PIB ", dit Monique Leroux, présidente du Mouvement Desjardins et également coporte-parole du Rendez-vous du savoir, au cours d'une entrevue.


L'impact dynamique est la contribution des universités québécoises à l'économie. Cet apport est constitué de deux éléments : l'augmentation de la productivité par la diffusion et l'accroissement des connaissances (évaluée à 6,9 G$) et la contribution à la formation du capital humain (5 G$), qui se mesure par la différence de rémunération des diplômés universitaires et des non diplômés. Cet écart s'élevait à 22 000 $ par an en 2006, selon Statistique Canada. Autrement dit, les gens plus éduqués sont plus productifs.


" Les universités jouent un rôle clé dans l'éducation quant au soutien à la productivité, à l'innovation et à la formation du personnel des entreprises. Un secteur d'enseignement solide permettra d'avoir des entreprises innovantes et productives ", ajoute la présidente du Mouvement Desjardins, le plus grand employeur privé du Québec, comptant 39 000 employés.


Rapprocher universités et entreprises


À l'heure où entreprises et chercheurs se sont mis d'accord sur le fait que la prospérité passe par la formation, bâtir des ponts plus forts entre le milieu universitaire et celui d'affaires prend de l'importance. Il reste toutefois du travail à faire.

Sur le même sujet

Le secret du pitch parfait enfin dévoilé!

Mis à jour le 20/11/2017 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il faut à la fois informer et mobiliser. Et ce, en s'inspirant des meilleurs publicitaires...

Croître à tout prix ?

Édition du 11 Novembre 2017 | Jean-François Renaud

Ce qui nous a toujours gardé allumés, ce n'est pas la croissance. C'est plutôt l'innovation, les nouveaux services, ...

OPINION Le chef d'entreprise et l'innovation
Édition du 28 Octobre 2017 | Dominique Brown
Devancer le progrès
Édition du 21 Octobre 2017 | Sébastien Doyon
Combien vaudrait votre entreprise si vous innoviez?

À la une

Banques: à quoi s'attendre pour finir l'année?

Le 4e trimestre s'annonce fort respectable, mais après un gain de 10% les banques doivent mériter leur évaluation.

Vendredi fou: question de survie pour les détaillants

Contrairement à ce que l’on a déjà observé aux États-Unis, aucune mort d'homme n'est encore envisagée.

«La Chine s'attaque au dollar sur les marchés pétroliers»

VIDÉO. La Chine pourrait ainsi s'imposer financièrement au niveau mondial...