La pénurie de main-d'oeuvre, un enjeu électoral dont on parle trop peu


Édition du 15 Septembre 2018

Comme le veut la détestable tradition électorale, les promesses s'empilent dans un désordre indescriptible.
Clientélisme oblige, tout est mis en oeuvre pour séduire le maximum d'électeurs. Malheureusement, rien n'est hiérarchisé, ce qui contribue ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La CAQ prépare un plan d'action pour résorber la pénurie de main d'oeuvre

«On a un portrait de plus en plus clair, région par région, compagnie par compagnie.»

Frustration et inquiétude chez les employés de Bombardier

08/11/2018 | Martin Jolicoeur

«Ces annonces nous laissent dans le noir quant à la suite des choses», déplore le directeur général d'Unifor au Québec.

À la une

À surveiller: Boeing, Embraer et TFI International

Que faire avec les titres de Boeing, Embraer et TFI International?

10 choses à savoir mardi

Les milléniaux tous millionnaires à 45 ans? Vedettes d'Instagram à 2 ans, des taxis volants pour Montréal!

Voici le Top 10 du blogue «En Tête» en 2018 !

BLOGUE. #MeToo, l'avenir sombre des RH, la soif de bien-être au travail... Un palmarès qui réserve des surprises!