L'économie progresse, mais pas de hausse de taux en vue, dit la Banque du Canada

Publié le 12/06/2017 à 15:29

L'économie progresse, mais pas de hausse de taux en vue, dit la Banque du Canada

Publié le 12/06/2017 à 15:29

Par La Presse Canadienne

La numéro deux de la Banque du Canada a affirmé lundi que le pays profitait d'une vague de signes encourageants pour l'économie, lesquels alimentent la croissance de 70 pour cent de ses industries.


Dans un discours prononcé lundi à Winnipeg, la première sous-gouverneure, Carolyn Wilkins, a estimé que la généralisation de la croissance actuelle n'avait pas été observée depuis le choc des prix du pétrole brut, il y a près de trois ans.


Malgré tout, Mme Wilkins a laissé entendre que la banque centrale n'était pas encore prête à hausse son taux d'intérêt directeur en raison d'une série d'incertitudes persistantes. Ce taux se trouve au très faible niveau de 0,5 pour cent depuis deux ans.


La sous-gouverneure a notamment évoqué l'incertitude entourant la politique économique américaine, le fait que l'inflation canadienne soit inférieure à sa cible et la faiblesse de la croissance des salaires et du nombre d'heures travaillées.


«Au volant de votre auto, lorsque vous apercevez un feu rouge au loin, vous relâchez tranquillement l'accélérateur afin de ralentir en douceur», a illustré Mme Wilkins dans le texte de son discours destiné au groupe The Associates, de l'Asper School of Business.


«Vous évitez d'appliquer brusquement les freins au dernier moment. Il en va de même pour la conduite de la politique monétaire, qui nécessite d'anticiper ce qui nous attend plus loin sur la route.»


La plus grande partie du discours était teintée d'optimisme vis-à-vis de la trajectoire de l'économie.


Mme Wilkins a attribué la vigueur économique aux dépenses des ménages, au secteur des services et au marché du logement, qui ont soutenu le Canada ces quelques dernières années. Elle a en outre souligné qu'une croissance des investissements des entreprises, particulièrement dans le secteur de l'énergie, était un autre signe encourageant.


Les sources de vigueur de l'économie sont multiples, a-t-elle poursuivi.


«Ce qu'il y a d'encourageant, c'est que la croissance n'est pas stimulée que par quelques branches d'activité clés», a affirmé Mme Wilkins.


«Les données montrent que plus de 70 pour cent des secteurs sont en expansion, une proportion sans précédent depuis le choc des prix du pétrole. Voilà le genre de diversité qui aide à soutenir une croissance globale forte et durable.»


Après des mois d'amélioration des indicateurs économiques, un nombre croissant d'analystes ont noté qu'il serait de plus en plus difficile pour la banque centrale d'éviter une hausse de son taux directeur. La prochaine décision de la Banque du Canada à ce sujet est prévue pour le 12 juillet.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Pierre Lassonde : bien plus qu'un donateur

Édition du 08 Décembre 2018 | René Vézina

Pierre Lassonde a fait fortune dans le secteur de l'or. Et ce sont désormais les lingots de philanthropie qu'il a ...

Bourse: Wall Street termine en hausse une séance volatile

Mis à jour le 10/12/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. «Beaucoup de gens semblent vouloir se préparer pour le scénario du pire», avance un spécialiste.

À surveiller: Banque Royale, Champion et Cogeco

10/12/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de la Banque Royale, Champion Iron Ore et Cogeco Communications?