Gérer l'après-Charbonneau


Édition du 14 Octobre 2017

Usage de prête-noms pour le financement de partis politiques, corruption, collusion, fraude... Après avoir été éclaboussé par les suites de la commission Charbonneau, l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) avait tenté de dépoussiérer ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Des ingénieurs à la rescousse du développement de produit

Édition du 10 Mars 2018 | Yan Barcelo

Peut-on hausser les chances de succès d’un nouveau produit? Y a-t-il moyen de rendre son développement plus efficace...

Besoin de financement pour votre projet d’efficacité énergétique, utilisez le bon langage

BLOGUE. Lorsque David Héon, chef de service aux installations chez CAE Montréal, a approché ...

À la une

L'humain au cœur de la transaction

BLOGUE INVITÉ. Le premier cours de la formation Succès Relève Montréal porte sur la Validation du projet d'acquisition.

Attention... cette nouvelle dragonne est un cheval de Troie

Il y a 49 minutes | Diane Bérard

BLOGUE. La cofondatrice de Prana se soucie autant de l'utilité sociale des entreprises que de leur rentabilité.

Canada: Meng Wanzhou, de Huawei, libérée sous caution

Il y a 37 minutes | AFP

Un juge de Vancouver a ordonné la libération sous caution d'une responsable du géant chinois Huawei, Meng Wanzhou.