Garderies: des ajustements inévitables et raisonnables


Édition du 29 Novembre 2014

Personne n'aime payer plus d'impôt, mais les frais supplémentaires que le gouvernement Couillard exigera des parents qui utilisent les services de garde subventionnés pour leurs petits n'en sont pas.
En effet, les «frais de garde», comme on les appelle dans le jargon populaire, ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Frais de garderie: mauvaise nouvelle pour beaucoup de parents

21/02/2017 | Daniel Germain

BLOGUE. Réduire les frais de garde avec une contribution REER, bonne idée! Mais attention, il y a un piège!

C'est l'inscription au camp de jour, sortez vos chéquiers!

09/04/2015 | Anne B-Godbout

BLOGUE. Quelques petits trucs pour avoir une meilleure expérience que Anne avec les camps de jour.

À la une

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

Couche-Tard refuse qu'on lui impose sa responsabilté sociale

30/08/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Des actionnaires exigent que Couche-Tard divulgue mieux ses enjeux sociaux et environnementaux. Elle refuse.

À surveiller: Uni-Sélect, Osisko et Alibaba

Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Osisko et Alibaba?