Forte hausse du nombre de crimes économiques au Canada

Publié le 07/03/2018 à 08:33

Forte hausse du nombre de crimes économiques au Canada

Publié le 07/03/2018 à 08:33

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123rf.com)

Les crimes économiques comme la cybercriminalité, le détournement d'actifs et la fraude à la consommation, sont en forte hausse au Canada selon ce que révèle un sondage de PricewaterhouseCoopers Canada (PwC) qui est publié mercredi.


Ce sondage révèle que 55% des entreprises canadiennes ont été victimes de crimes économiques au cours des 24 derniers mois, alors que ce pourcentage n'était que de 37% en 2016.


Au cours des deux dernières années, la cybercriminalité est devenue le crime économique le plus signalé au Canada, par 46% des organisations, devant le détournement d'actifs, 38%, et la fraude à la consommation, 26%.


Près de la moitié des organisations canadiennes estiment que la cybercriminalité a un effet plus perturbateur que tout autre type de crime économique sur leurs activités.


Domenic Marino, de PwC Canada, signale que les fraudeurs utilisent des méthodes plus complexes que jamais. Les organisations doivent donc être préparées à tous les niveaux, du personnel de première ligne à celui des services administratifs, en passant par les membres de la haute direction.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Avez-vous une attitude à risque?

Édition du 24 Mars 2018 | Simon Lord

Le coût du cybercrime au pays dépasse la barre des 3 milliards de dollars, selon un rapport publié l'an dernier par ...

Kaspersky: l'antivirus accusé d'espionner pour le compte du Kremlin

23/10/2017 | AFP

«Nous n'avons rien à cacher», dit la société russe.

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Bourse: l'été ne sera pas de tout repos

BLOGUE. Gracieuseté de la bravade de Donald Trump, les stratèges craignent un été mouvementé.