Effets spéciaux: Cinesite ouvre un studio à Montréal

Publié le 20/01/2014 à 14:08, mis à jour le 20/01/2014 à 14:18

Effets spéciaux: Cinesite ouvre un studio à Montréal

Publié le 20/01/2014 à 14:08, mis à jour le 20/01/2014 à 14:18

Par Denis Lalonde

Une scène de la première partie du film Harry Potter et les Reliques de la Mort. (Photo: Capture d'écran)

La société britannique Cinesite, spécialisée dans les effets spéciaux cinématographiques, ouvre un studio à Montréal, ce qui entraînera la création de 200 emplois sur quatre ans.


Le gouvernement du Québec a offert un prêt sans intérêt de 1,2 million de dollars à Cinesite pour l’attirer dans la métropole. La société investira de son côté 6,7 millions de dollars dans le projet. La masse salariale du studio montréalais de l'entreprise devrait, à terme, totaliser 42,4 millions de dollars par année.


Le studio logera au 250 rue Saint-Antoine Ouest dans un local de 26 000 pieds carrés et pouvant accueillir jusqu’à 250 travailleurs. Le premier mandat de l’équipe montréalaise sera de concevoir les effets spéciaux du film The Man From U.N.C.L.E., du réalisateur Guy Ritchie. Le film d’espionnage est une adaptation cinématographique de la série télévisée du même nom diffusée à la télévision américaine dans les années 60.


La première ministre du Québec, Pauline Marois, était à Londres pour l’occasion.


«Le Grand Montréal s’est démarqué de la concurrence grâce à la volonté des dirigeants gouvernementaux de faire de la métropole un joueur majeur de l’industrie des effets spéciaux et de la post-production. Nos interlocuteurs ont été réceptifs à nos besoins et ils ont démontré une réelle connaissance des enjeux reliés à notre industrie. La perspective de faire partie d’un milieu des affaires aussi dynamique et créatif nous a interpellés», a déclaré Antony Hunt, directeur général de Cinesite, dans un communiqué.


Depuis sa création en 1993, Cinesite a créé des effets visuels pour de grosses productions cinématographiques, incluant Harry Potter et les Reliques de la Mort, Skyfall, Pirates des Caraïbes La Fontaine de Jouvence, Iron Man 3 et World War Z. L’entreprise travaille aussi dans le monde de la télévision.


«Le Grand Montréal était en concurrence avec Toronto et Vancouver comme site d’implantation; nous avons donc tous redoublé d’efforts afin de positionner la région comme nouveau centre émergent des effets visuels numériques», a affirmé la présidente-directrice générale de Montréal International, Dominique Anglade.


Cette dernière soutient que Montréal International et Investissement Québec sont en lien avec Cinesite depuis 2012 pour faire valoir la candidature de Montréal auprès de la direction de l’entreprise britannique.


Plus récemment, Cinesite a dévoilé sa nouvelle production Beans, une fausse publicité visant à démontrer sa maîtrise en matière d'animation de créatures. On peut y voir des astronautes se faire attaquer par une créature au moment de planter le drapeau américain sur une autre planète, le dernier survivant du groupe étant trahi par un gaz juste au moment où le monstre s’en retourne dans son trou. Depuis sa mise en ligne sur YouTube avant Noël, la vidéo a été vue plus de 7,7 millions de fois.


Après Framestore et Moving Picture Company, il s’agit du troisième studio d’effets spéciaux à s’implanter à Montréal au cours des 12 derniers mois.


 

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

À la une

Des données «portables» pour les internautes

20/07/2018 | AFP

Des géants de la tech, dont Facebook, promettent de faciliter la portabilité des données

Le Club Med «made in Quebec» porte maintenant un nom

20/07/2018 | Catherine Charron

Dites bonjour au Club Med Québec Charlevoix.

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.