É-U: le déficit commercial à un sommet de neuf ans en janvier

Publié le 07/03/2018 à 09:42

É-U: le déficit commercial à un sommet de neuf ans en janvier

Publié le 07/03/2018 à 09:42

Par AFP

Le traditionnel déficit sur les échanges de marchandises avec la Chine a flambé de 16,7% pour atteindre 36 milliards de dollars en janvier. (Photo: 123rf.com)

Le déficit commercial des États-Unis a connu une nouvelle poussée en janvier, notamment vis-à-vis de la Chine, pour atteindre son plus haut niveau en plus de neuf ans, a annoncé mercredi le département du Commerce. 


Le solde, chroniquement déficitaire, des échanges des États-Unis avec le reste du monde s'est creusé de 5% en un mois pour s'établir à 56,6 milliards de dollars, supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur 55 milliards. Le déficit de janvier «est le plus élevé depuis octobre 2008», a précisé la même source.


Ces dernières données ne sont pas de nature à tempérer Donald Trump dans ses velléités protectionnistes pour tenter de contenir le déficit commercial des États-Unis. Il s'apprête à promulguer de fortes taxes sur les importations d'acier et d'aluminium, ce qui a conduit son principal conseiller économique à la démission mardi.


Cette décision a soulevé une myriade de protestations et de critiques à travers le monde et au sein même du parti du président américain.


Comparé à janvier 2017, le déficit commercial a bondi de 16,2%.


Biens et services confondus, le déficit de janvier tient à une baisse des exportations américaines (-1,3% à 200,9 milliards) combinée à une stagnation des importations (+0,0%, à 257,5 milliards), selon les données du ministère.


Et, sans l'excédent des services, le déficit commercial atteint même 75,3 milliards, son niveau le plus élevé depuis juillet 2008. 


En termes géographiques et en données brutes, le traditionnel déficit sur les échanges de marchandises avec la Chine a flambé de 16,7% pour atteindre 36 milliards de dollars, soit son niveau le plus élevé depuis septembre 2015.


En revanche, Le déficit américain sur les biens avec l'Union européenne, dans le collimateur de Donald Trump, a reculé de 13,9% pour retomber à 13,6 milliards de dollars, dont 5,4 milliards vis-à-vis de l'Allemagne. 


Mardi, le président américain avait accusé l'UE de n'avoir «pas bien traité les États-Unis» en matière commerciale. «Et c'est une situation commerciale très, très injuste», avait-il martelé. L'Union européenne a d'ores et déjà préparé des mesures de représailles sur des produits emblématiques américains comme les jean's, le beurre de cacahuète ou encore le jus d'oranges et le bourbon whiskey.


De son côté, Le déficit commercial, toujours sur les échanges de marchandises, avec le Mexique, également dans le viseur de l'administration Trump, a dégringolé de 23% à 4,1 milliards.


L'administration Trump a engagé la renégociation du traité de libre-échange nord-américain (Aléna) qui lie les États-Unis au Mexique et au Canada.


La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a mis en garde mercredi contre une «guerre commerciale», après les menaces de Donald Trump, qui pourrait s'avérer «redoutable» pour la croissance mondiale.


Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a toutefois rétorqué que les États-Unis ne cherchaient pas une guerre commerciale et que la décision d'appliquer des taxes à l'importation d'acier et d'aluminium avait été «mûrement réfléchie».


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Le déficit commercial du Canada recule en janvier

07/03/2018 | AFP

Le déficit commercial du Canada s'est réduit à 1,9 milliard $ en janvier, grâce à une baisse marquée des importations.

Le déficit commercial du Canada a reculé à 1,1G$ en octobre

Le déficit commercial du Canada s'est rétréci à 1,1G$ en octobre et a été le plus faible observé depuis janvier 2016.

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Bourse: l'été ne sera pas de tout repos

BLOGUE. Gracieuseté de la bravade de Donald Trump, les stratèges craignent un été mouvementé.