Domtar : un nouveau matériau vert exclusif

Publié le 22/07/2010 à 17:12

Domtar : un nouveau matériau vert exclusif

Publié le 22/07/2010 à 17:12

Par Aude Marie Marcoux

Un nouveau matériau vert est sur le point d'être fabriqué en exclusivité mondiale dans une usine au Québec.

Il s'agit de la nanocellulose cristalline ("ncc"). Issu de la pâte de bois, ce matériau est rigide et ultra-léger en même temps, en plus d'être carboneutre.

Ses applications sont tellement prometteuses - on l'envisage dans les domaines médical et aérospatial, notamment -  qu'Ottawa et Québec se sont unis avec la multinationale Domtar et le consortium de recherche FPInnovations pour financer la construction d'une nouvelle usine  de 40 millions$ qui fabriquera le produit en démonstrateur, dès la fin de 2011. Les deux gouvernements mettent chacun 10,2 millions$ dans le projet, via FP Innovations. Domtar met 8 millions de sa poche, plus 12 millions qu'elle récupérera en crédits d'impôts.

Il s'agit d'un des premiers projets majeurs d'innovation ouverte dans lequel Québec s'implique, et qui s'inscrit dans le cadre de sa nouvelle stratégie d'innovation annoncée fin juin dernier, laquelle met l'accent sur le développement de matériaux verts.

Leader mondial dans la production de papier fin, Domtar voit dans la nanocellulose une façon d'améliorer son profil de revenus. Au lieu de vendre de la pâte, dont le marché décline de 4% par année depuis 2000, elle pourrait en tirer de la nanocellulose pour laquelle elle obtiendrait un meilleur prix. Domtar se donne quatre ans pour tester le produit et le soumettre à des clients potentiels pour qu'ils le testent eux-aussi. Sa stratégie de marketing n'est pas encore arrêtée.

La nanocellulose cristalline est issue du bioraffinage de la pâte de bois. Pour deux tonnes de pâtes, on obtient une tonne de nanocellulose. Le procédé, mis au point et breveté par FP Innovations, consiste à extraire de la pâte des eaux sucrées et de la NCC. L'eau est ensuite rejetée dans la rivière tandis que le sucre est transformé en vapeur, qui devient de l'électricité.

On ignore pour l'instant combien représente le marché mondial pour ce nouveau matériau. Chose certaine, on parle d'ici d'une réelle innovation en rupture technologique. 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Voici pourquoi les enfants des milléniaux conduiront avec leur voix…

BLOGUE. Un indice : c’est grâce à une technologie développée à Montréal.

21 janvier 1976, le premier vol du Concorde

#90ansenaffaires | La volonté de raccourcir le temps de vol fascine depuis toujours...

Réseau 5G: Huawei n'est pas la seule candidate selon des ministres

Il y a 32 minutes | La Presse Canadienne

Ottawa examine toujours les enjeux de sécurité nationale et les problèmes techniques liés à cette implication.