Disney achète LucasFilm pour 4,05 G$ et annonce la sortie d'un 7e Star Wars

Publié le 30/10/2012 à 16:25, mis à jour le 30/10/2012 à 17:43

Disney achète LucasFilm pour 4,05 G$ et annonce la sortie d'un 7e Star Wars

Publié le 30/10/2012 à 16:25, mis à jour le 30/10/2012 à 17:43

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

Le groupe de médias et de loisirs Disney a annoncé mardi son intention de racheter LucasFilm, la société du père de "La Guerre des Etoiles" George Lucas, pour un montant évalué à 4,05 milliards de dollars en numéraire et en actions.


Disney "s'est mis d'accord pour acquérir LucasFilm et son portefeuille de contenus de classe mondiale, incluant la légendaire franchise de La Guerre des Etoiles, ainsi que toutes ses activités", a indiqué le PDG de Disney, Robert Iger, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.


L'opération doit notamment permettre de sortir de nouveaux films de la célèbres série, avec un Episode 7 prévu pour 2015, et les deux suivants prévus ensuite avec un intervalle de "deux à trois ans", a-t-il précisé.


Le tout premier film, correspondant à l'épisode 4 de la série, était sorti en 1977, et le dernier en date (épisode 3) remonte à 2005.


Le directeur financier de Disney, Jay Rasulo, n'a pas caché que la valorisation de la transaction était "presque entièrement entraînée par le potentiel financier de la franchise de La Guerre des Etoiles".


Disney évalue les revenus de licences actuels de cette franchise à 215 millions de dollars par an, mais voit de "grandes opportunités de l'étendre dans les produits de consommation", en particulier à l'international, et compte aussi l'utiliser dans ses parcs à thèmes, des jeux ou pour la télévision, a détaillé M. Rasulo.


"La taille et l'expérience de Disney donne à LucasFilm l'opportunité d'ouvrir de nouvelles voies dans les films, la télévision, les médias interactifs, les parcs à thème, le divertissement et les produits de consommation", a commenté de son côté George Lucas, qui avait fondé l'entreprise en 1971 et en détient toujours 100%.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut Ă©viter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.