Des scientifiques canadiens élaborent les premières normes de stockage de CO2

Publié le 15/11/2012 à 14:28

Des scientifiques canadiens élaborent les premières normes de stockage de CO2

Publié le 15/11/2012 à 14:28

Par La Presse Canadienne

Des scientifiques canadiens ont complété l'élaboration de ce qui seraient les premières normes mondiales de stockage sous terre du gaz carbonique (CO2).


L'International Performance Assessment Centre for Geologic Storage of Carbon Dioxide, qui est établi à Regina, et l'Association canadienne de normalisation (Acnor) planchent sur ces normes depuis 2009.


La chef de la direction du centre, Carmen Dybwad, explique que ces normes précisent les risques que les entreprises devraient évaluer avant de stocker le gaz, notamment en vérifiant les failles géologiques par lesquelles il pourrait fuir.


L'adoption de ces normes qui ne recommandent ni où ni à quelle profondeur le CO2 devrait être enfoui serait volontaire. Mme Dybwad croit toutefois que les entreprises y adhéreront pour démontrer à la population que le CO2 est stocké de manière sécuritaire.


Ces normes seront présentées à l'Organisation internationale de normalisation d'ici la fin de l'année, dans l'espoir qu'elles servent de point de départ aux activités internationales de captage et de stockage.


Le captage et le stockage de CO2 vise à injecter dans une formation rocheuse poreuse les émissions polluantes provenant, par exemple, de centrales électriques et de raffineries. Ce procédé vise à empêche le gaz carbonique de s'échapper dans l'atmosphère et de contribuer aux changements climatiques.


Les détracteurs de la technologie affirment toutefois qu'elle n'a pas encore fait ses preuves et que les conséquences éventuelles d'un stockage sous terre sont mal connues.


Des scientifiques affirment que le stockage de CO2 pourrait réduire de 85.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Climat: les 50 plus gros émetteurs du monde polluent...encore plus

Mis à jour le 17/10/2013

Les émissions de gaz à effet de serre des 500 plus grandes entreprises cotées mondiales ont ...

Solution québécoise pour le CO2 des sables bitumineux

24/01/2013

Une technologie verte de Québec a été choisie par le gouvernement de Stephen Harper pour ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

15:02 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

Bourse: Toronto et New York ferment au vert

16:39 | AFP

Les marchés boursiers ont poursuivi leur ascension, aidés par les bons résultats ...