Commerce électronique : laisser-faire néfaste des gouvernements


Édition du 12 Août 2017

À l'instar du Conseil québécois du commerce de détail et de plusieurs commerçants, Marwah Rizqy, professeure de droit fiscal à l'Université de Sher- brooke, vient de demander à nos gouvernements de taxer les ventes en ligne faites par des sociétés ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La Russie créée un nouveau poids lourd du e-commerce avec Alibaba

11/09/2018 | AFP

Cette nouvelle société s’appellera « AliExpress Russie » et sera détenue à 48 % par Alibaba.

Le charme nouveau des entrepôts: le commerce en ligne bouleverse l'immobilier

04/09/2018 | AFP

«Le commerce en ligne demande des bâtiments plus modernes qu'il va falloir construire.»

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour à 09:44 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.