Comment rendre votre entreprise irrésistible

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Octobre 2018

Comment rendre votre entreprise irrésistible

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Octobre 2018

Par Les Affaires

[Photo : 123RF]

Courrier des lecteurs — J'ai une question inhabituelle pour vous. Savez-vous combien de globules rouges contient votre corps ? Un millier, un million, un milliard ? Nous ne nous soucions pas souvent de leur nombre même s'ils sont essentiels à la vie. S'ils diminuent, nous avons un grave problème. Si nous n'en produisons plus, nous mourons. Personne ne confond le but de leur existence propre avec les globules rouges, malgré leur importance.


C'est la même chose pour les entreprises. John Mackey, chef de la direction de Whole Foods, a utilisé cette analogie que j'ai trouvé fort pertinente. Selon lui, les profits sont comme les globules rouges. Ils sont essentiels à la survie de votre entreprise, mais ils ne définissent pas sa mission, sa raison d'être.


La raison d'être d'une entreprise est la valeur la plus importante et la contribution générale qu'elle apporte à la société dans son ensemble. Emmanuel Faber, PDG de Danone, l'a très bien exprimé dans un récent article publié dans The Economist : «Nous devons corriger une erreur dans le code source du capitalisme : la primauté des actionnaires. La mission de Danone n'est pas de créer de la valeur pour les actionnaires, mais de procurer des aliments sains au plus grand nombre de personnes possible, dans l'intérêt de tous, des fournisseurs aux consommateurs, en passant par les investisseurs.»


M. Faber sait que les gens souhaitent travailler, acheter et investir dans des organisations qui apportent une contribution à la société... qui ont une raison d'être. Les entrepreneurs qui comprennent cela placent cette raison d'être au coeur de leur modèle d'affaires et découvrent une chose importante : elle rend leur entreprise irrésistible.


La raison d'être en action


C'est le sujet que j'aborde lors du Bpifrance Inno Génération, le plus grand rassemblement d'entrepreneurs en Europe, qui se tient le 11 octobre, à Paris. Plus de 40 000 participants y sont attendus parmi les plus innovateurs, les plus connectés et les plus tournés vers l'avenir. Le public idéal auquel exposer ma vision de ce qu'est une raison d'être en action.


Bpifrance, c'est la banque des entrepreneurs, soit l'équivalent en France de la Banque de développement du Canada (BDC). À la BDC, nous travaillons avec 56 000 entrepreneurs. Nous les finançons, les conseillons et investissons dans leurs entreprises. Ils sont notre raison d'être. Et c'est cette raison d'être qui assure notre réussite - ou, si j'ose dire, qui nous rend irrésistibles - avec des taux d'engagement exceptionnels de nos employés et de nos clients qui dépassent 90 %.


C'est la raison d'être de votre entreprise qui en assurera la réussite. Elle est le moyen le plus efficace pour rendre votre entreprise irrésistible aux yeux de vos clients et de vos employés. Il n'y a pas de meilleure équation que celle-ci : des employés et des clients satisfaits rendront votre entreprise plus florissante et irrésistible aux yeux des investisseurs.


Je voyage dans tout le Canada, où je rencontre de nombreux entrepreneurs qui placent leur raison d'être au centre de leurs activités. Ils créent une raison d'être en action. Comme Steve, de la brasserie Beau's Brewery, à Ottawa, qui a donné à ses employés plusieurs raisons d'être fiers de travailler avec lui. Tout ce qu'il utilise dans sa brasserie est recyclé. Il permet aussi à ses travailleurs d'acquérir des parts dans l'entreprise. Enfin, il embauche des sans-abris pour livrer de la bière, un emploi qui leur permet de sortir de la rue. Il va sans dire que les consommateurs sont fidèles à la brasserie exactement pour les mêmes raisons. Steve fait passer sa contribution à la société avant l'argent et les profits. Et comme c'est aussi un homme avisé qui a le sens des affaires, tout ce qu'il fait est rentable.


Un autre bel exemple d'une raison d'être en action se passe sur l'île Fogo, située près de Saint-Pierre-et-Miquelon. Jusqu'à récemment, malgré des vues spectaculaires et une nature intacte, les jeunes insulaires se hâtaient de quitter Fogo pour la grande ville où les possibilités d'emplois étaient meilleures. C'est pourtant sur cette île que Zita a décidé de bâtir un hôtel de luxe. Elle en a fait une destination touristique si attrayante et prestigieuse qu'il faut réserver deux ans à l'avance. Son entreprise est florissante ! Les touristes adorent l'idée d'aider une collectivité à vivre parce qu'ils font rouler l'économie. Les habitants de l'île Fogo ont des emplois, ils sont prospères et fiers. Zita a ainsi réussi à bâtir une entreprise irrésistible presque au bout du monde.


Si vous êtes un entrepreneur, faites comme Steve et Zita. Donnez à vos clients, à vos employés et à vos investisseurs une raison d'être significative qui va au-delà de l'argent. Intégrez-la dans vos stratégies et vos opérations courantes. Quand vous le ferez, je vous assure que vous bénéficierez d'une marque forte, de la confiance des consommateurs, d'employés motivés et d'un solide rendement financier. On peut difficilement demander mieux, n'est-ce pas ? Vous contribuerez à bâtir l'avenir dont nous avons besoin. Et vous serez irrésistibles.


Michael Denham, président et chef de la direction, Banque de développement du Canada


La rubrique Forum permet d’exprimer les différentes opinions de la communauté d’affaires du Québec et n’engage que leurs auteurs. Les personnes souhaitant soumettre une lettre d’opinion pour publication dans cette rubrique sont invitées à soumettre leur texte à courrierlesaffaires@tc.tc


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

À la une: les futures vedettes de l'entrepreneuriat

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, les futures vedettes de l'entrepreneuriat.

Entrepreneuriat : quand la démographie s’en mêle

Édition du 20 Octobre 2018 | Julie Cailliau

En plein mois de l'entrepreneuriat, permettez-moi de vous parler de... main-d'oeuvre. Oui, encore, la fameuse, la ...

OPINION Notre expérience de jeunes entrepreneurs au G20 YEA
Édition du 20 Octobre 2018 | Les Affaires
Les futures vedettes de l'entrepreneuriat
Édition du 20 Octobre 2018 | Kévin Deniau
Agrisoma: faire voler des avions avec de l'huile de moutarde
Édition du 20 Octobre 2018 | Kévin Deniau

À la une

Les entreprises doivent payer plus cher pour réduire les déchets

17/10/2018 | François Normand

Le Canada abrite 0,5% de la population, mais il contribue à 2 % des déchets municipaux produits dans le monde.

Et si la croissance verte était une utopie?

17/10/2018 | François Normand

BALADO - Le développement durable ne fonctionne pas, car la consommation de ressources continue d'augmenter.

Bourse: après une séance incertaine Wall Street ferme en retrait

Mis à jour le 17/10/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. « Le marché des actions est en train de s’ajuster au changement de politique monétaire »