Boston Pizza: la vie continue sans le hockey

Publié le 15/11/2012 à 14:44, mis à jour le 15/11/2012 à 14:49

Boston Pizza: la vie continue sans le hockey

Publié le 15/11/2012 à 14:44, mis à jour le 15/11/2012 à 14:49

Par Stéphane Rolland

Un combat de l'UFC mettant en vedette Georges St-Pierre. Photo:Bloomberg

La vie continue sans le hockey. Chez Boston Pizza, les combats professionnels et les sorties en famille compenseront les contrecoups du lock-out des joueurs de la LNH, assure Carl Pichette, directeur principal du marketing, de la chaîne de restaurants de Richmond en Colombie-Britannique.


Le concept de Boston Pizza, qui accueille une section bar sportif et une section restaurant familiale en un même endroit, permet justement de ne pas mettre tous ses œufs sur la patinoire du Canadien de Montréal (CH). « C’est sûr que ça va avoir un impact dans la section bar-sportif de nos restaurants, dit M. Pichette, en entrevue avec LesAffaires.com. La beauté de notre concept, c’est qu’on constate une migration vers la section restaurant, où il y a un plus grand achalandage.»


Le lock-out imposé aux joueurs de la LNH inquiète de nombreux entrepreneurs, dont l’humeur de la clientèle est tributaire du hockey professionnel. Le détaillant d’articles de sport La Capsule Sportive, qui est sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité, fermera près de 60% de ses boutiques. En entrevue avec LesAffaires.com, son propriétaire avait dénoncé l’arrêt des matchs.


Commanditaire de l’UFC depuis un an, Boston Pizza se prépare à une journée importante samedi pour les adeptes de ce sport. Montréal sera l’hôte d’un combat de l’UFC auquel participera Georges St-Pierre, vedette sportive québécoise. Le restaurant organise plusieurs activités promotionnelles et des concours. Elle a même adapté son menu avec une pizza octogonale pour représenter le ring.


Cette offensive fait partie d’une stratégie plus large en vue d’accroître la présence de Boston Pizza au Québec. L’entreprise veut y doubler sa présence d’ici cinq ans pour porter à 50 le nombre de restaurants.


Depuis le début de l’année, Boston Pizza a « réajusté son message » en misant sur la notoriété de son porte-parole, l’humoriste, Louis Morissette, explique M. Pichette. Dans son nouveau menu présenté cet automne, le restaurant a conçu six recettes pensées spécialement pour les papilles gustatives des Québécois.


Pour Boston Pizza, c’est une deuxième tentative de doubler sa présence au Québec. En 2006, la fiducie de revenu de Richmond en Colombie-Britannique s’était donné le même objectif pour 2010. La récession a forcé le franchiseur à reporter ses objectifs et à retarder sa stratégie. Outre la nouvelle stratégie marketing, Boston Pizza mise sur un concept de restaurant de plus petite superficie pour les villes à moins populeuse.


PLUS:


La Capsule sportive victime du lock-out de la LNH


Boston Pizza veut doubler ses franchises au Québec


Pizza Pizza à la recherche d'entrepreneurs québécois

Sur le même sujet

Fairfax achète une participation majoritaire dans la chaîne The Keg

18/11/2013

Fairfax Financial Holdings (TSX:FFH) a conclu une entente afin d'acquérir une participation majoritaire dans la ...

Les restaurateurs en ont contre ce qu'ils qualifient d'ingérence gouvernementale

11/11/2013

Les membres de l'Association des restaurateurs du Québec sont réunis à Québec pour leur ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La BDC démystifie l'échec et lance un prix de résilience

22/04/2014 | Diane Bérard

LA BDC lance un nouveau prix qui récompense les entrepreneurs qui ont rebondi après un échec.

Desjardins investira 150 M$ pour accroître sa présence à Montréal

22/04/2014 | Pierre Théroux

Desjardins compte investir 150 M$ au cours des trois prochaines années pour renforcer sa présence dans la ...

Le CN surprend avec un bénéfice en hausse de 12 %

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a affiché mardi un bénéfice net en hausse ...