Azure Dynamics en panne

Publié le 28/03/2012 à 11:59

Azure Dynamics en panne

Publié le 28/03/2012 à 11:59

Par Olivier Schmouker

Azure n'a pas vendu assez de ses camionnettes électriques. Photo : DR.

Azure Dynamics, un fabricant de composants pour les voitures électriques et hybrides qui est devenu constructeur de camionnettes électriques, s’est mis en faillite. Il serait en train de mener des discussions avec ses clients et ses partenaires d’affaires, dont Ford Motor, pour leur expliquer la situation, d’après le Wall Street Journal.


La firme, qui est née en Colombie-Britannique et qui a déplacé son siège social à Oak Park (Michigan), a récemment arrêté la production de ses camionnettes électriques Ford Transit Connect, véhicules qui étaient commercialisés en Amérique du Nord et en Europe par Ford. La raison? Azure Dynamics n’a réalisé que le tiers des ventes qu’il lui aurait fallu enregistrer pour rentrer dans ses frais. Et ce, même si l’entreprise est l’une des mieux établies dans le secteur, ne serait-ce que par son partenariat avec Ford.


Cette faillite met en lumière les difficultées rencontrées par le secteur des voitures électriques. En février dernier, le cabinet-conseil KPMG avait dévoilé un rapport pessimiste pour celui-ci, indiquant que les automobiles à combustion interne avaient un bel avenir devant elles, essentiellement parce que les moteurs à essence ne cessent de voir leur efficacité améliorée…


Ainsi, KPMG a mené à la fin de 2011 des entretiens auprès de 200 hauts dirigeants de sociétés du secteur automobile (constructeurs et fournisseurs), dont 25 en Amérique du Nord. Il en est ressorti que 54% d’entre eux considèrent que les moteurs électriques s'imposeront sur le marché d'ici 2025, tandis que 40% pensent le contraire. Et par suite, ceux-ci semblent commencer à hésiter à miser résolument sur les voitures électriques.


Autres constatations importantes :


• On prévoit que les automobiles électriques ne compteront que pour 15% des nouveaux véhicules immatriculés en 2025.


• En Amérique du Nord et en Europe occidentale, ces dirigeants s'attendent à ce que le taux d'adoption soit encore plus faible à court terme, soit de 6 à 10% des ventes annuelles mondiales.


• Les deux tiers des personnes sondées affirment que l'optimisation du moteur à essence permet un meilleur rendement et offre un plus grand potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre que les autres technologies existantes, sur un horizon de cinq ans.


Cela étant, l’électricité n’est pas abandonnée pour autant. «Conscients de la demande qui se profile dans les marchés émergents, les dirigeants de l'industrie automobile estiment qu'il est impératif de développer des technologies de propulsion électrique, affirme Peter Hatges, associé chez KPMG et directeur du groupe Automobile. Les constructeurs continueront d'injecter des sommes considérables dans les véhicules électriques et joueront un rôle de premier plan dans le développement de ces technologies naissantes.»

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Gaz à effet de serre: le Canada ne pourra respecter son engagement

La commissaire à l'environnement et au développement durable du Canada, Julie Gelfand, affirme que le ...

«Il faut mettre le marché du carbone sur les stéroïdes», dit Christiana Figueres, devant le CORIM

29/09/2014 | Julie Cailliau

La responsable des Nations-Unis sur les changements climatiques lance un appel aux gens d'affaires québécois.

OPINION La course aux voitures moins gourmandes
Édition du 13 Septembre 2014 | Marc Bouchard
Dans un proche avenir, votre voiture vous parlera
Édition du 13 Septembre 2014 | Marc Bouchard
Entrevue n°214: Jay Coen Gilbert, cofondateur B Lab
Édition du 23 Août 2014 | Diane Bérard
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: la fusillade à Ottawa fait plonger les indices nord-américains

Mis à jour à 16:34

La fusillade à Ottawa a fait plonger les marchés boursiers de Toronto et de New York.

Le pétrole recule fortement, à son plus bas depuis juin 2012

15:46

Un bond plus important que prévu des stocks pétroliers américains plombe les titres du secteur à Toronto.

Lise Watier se lance dans la vodka

Après avoir connu le succès international dans les cosmétiques, Lise Watier lance la première vodka québécoise