Autoroute allemande: première station pour véhicules électriques

Publié le 06/09/2011 à 14:10

Autoroute allemande: première station pour véhicules électriques

Publié le 06/09/2011 à 14:10

Par Aude Marie Marcoux

Crédit: E.ON AG

La société E.ON a commencé à livrer des stations de recharge rapide pour véhicules électriques le long des autoroutes allemandes.


La première de ces stations a été installée le 24 août dernier, à la sortie Irschenberg de l’autoroute A8 en Bavière, au sud de l’Allemagne.


Ainsi, un équipement de recharge en courant continu est désormais à la disposition des utilisateurs de voitures électriques, une première sur les autoroutes allemandes.


Les points de recharge en courant alternatif utilisés jusqu’à présent nécessitent environ six heures pour recharger complètement une batterie d’une capacité de 3,5 kW. Quant à elles, ces nouvelles stations permettent de recharger une voiture électrique en 20 à 30 minutes, grâce à une capacité de recharge pouvant atteindre 50 kW.


Ces nouvelles stations fonctionnent selon le protocole CHAdeMO, un standard des bornes de recharge qui permet de recharger les véhicules électriques déjà disponibles en Allemagne, notamment la iMiEV, la Peugeot iOn, la Citroën C-Zero et bientôt la Nissan Leaf.


Au cours d’une phase pilote, la recharge rapide sera proposée au tarif unique de cinq euros.


La société précise également que l’électricité utilisée dans ces stations sera issue de sources renouvelables, provenant exclusivement des propres centrales hydroélectriques de E.ON.


À l’avenir, E.ON entend développer encore davantage les stations publiques de recharge et «proposer une solution encore plus rapide, avec une recharge qui ne durera que quelques minutes au lieu de plusieurs heures».


«Ces stations publiques ne présentent un intérêt pour les clients comme pour les fournisseurs d’énergie que si les temps de recharge sont brefs. Nous suivons donc ces évolutions avec la plus grande attention», a déclaré par communiqué Klaus Dieter-Maubach, membre du conseil d’administration de E.ON AG, et responsable de la recherche et de la technologie.


La société note que jusqu’à présent, les véhicules électriques convenaient surtout aux travailleurs qui peuvent les recharger la nuit dans leur garage privé, et dont les besoins ne dépassent pas l’autonomie actuellement disponible pour ces véhicules (à peine plus de 100 km). Ainsi, ces stations de recharge rapide permettent aux propriétaires de voiture électrique de franchir de plus grandes distances, soit de 150 ou 200 km. «Avec des capacités plus importantes, ces stations pourraient également permettre aux conducteurs qui ne possèdent pas de garage d’utiliser des véhicules électriques», note E.ON.


 


 


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Toyota rappelle 1,75 million d'autos dans le monde

15/10/2014

Nouveau revers pour le numéro un mondial de l'automobile, qui n'est pas sans rappeler la série noire de fin 2009.

Les problèmes automobiles en hausse

Édition du 11 Octobre 2014 | Marc Bouchard

L'indice de qualité initiale développé par J.D. Power and Associates a permis de souligner un élément troublant ...

OPINION Mazda Miata, la petite histoire d'un grand succès
Édition du 11 Octobre 2014 | Marc Bouchard
Le design d'une auto, étape par étape
Édition du 11 Octobre 2014 | Michel Deslauriers
Créer une mode qui dure
Édition du 11 Octobre 2014 | Marc Bouchard
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.