Autoroute allemande: première station pour véhicules électriques

Publié le 06/09/2011 à 14:10

Autoroute allemande: première station pour véhicules électriques

Publié le 06/09/2011 à 14:10

Par Aude Marie Marcoux

Crédit: E.ON AG

La société E.ON a commencé à livrer des stations de recharge rapide pour véhicules électriques le long des autoroutes allemandes.


La première de ces stations a été installée le 24 août dernier, à la sortie Irschenberg de l’autoroute A8 en Bavière, au sud de l’Allemagne.


Ainsi, un équipement de recharge en courant continu est désormais à la disposition des utilisateurs de voitures électriques, une première sur les autoroutes allemandes.


Les points de recharge en courant alternatif utilisés jusqu’à présent nécessitent environ six heures pour recharger complètement une batterie d’une capacité de 3,5 kW. Quant à elles, ces nouvelles stations permettent de recharger une voiture électrique en 20 à 30 minutes, grâce à une capacité de recharge pouvant atteindre 50 kW.


Ces nouvelles stations fonctionnent selon le protocole CHAdeMO, un standard des bornes de recharge qui permet de recharger les véhicules électriques déjà disponibles en Allemagne, notamment la iMiEV, la Peugeot iOn, la Citroën C-Zero et bientôt la Nissan Leaf.


Au cours d’une phase pilote, la recharge rapide sera proposée au tarif unique de cinq euros.


La société précise également que l’électricité utilisée dans ces stations sera issue de sources renouvelables, provenant exclusivement des propres centrales hydroélectriques de E.ON.


À l’avenir, E.ON entend développer encore davantage les stations publiques de recharge et «proposer une solution encore plus rapide, avec une recharge qui ne durera que quelques minutes au lieu de plusieurs heures».


«Ces stations publiques ne présentent un intérêt pour les clients comme pour les fournisseurs d’énergie que si les temps de recharge sont brefs. Nous suivons donc ces évolutions avec la plus grande attention», a déclaré par communiqué Klaus Dieter-Maubach, membre du conseil d’administration de E.ON AG, et responsable de la recherche et de la technologie.


La société note que jusqu’à présent, les véhicules électriques convenaient surtout aux travailleurs qui peuvent les recharger la nuit dans leur garage privé, et dont les besoins ne dépassent pas l’autonomie actuellement disponible pour ces véhicules (à peine plus de 100 km). Ainsi, ces stations de recharge rapide permettent aux propriétaires de voiture électrique de franchir de plus grandes distances, soit de 150 ou 200 km. «Avec des capacités plus importantes, ces stations pourraient également permettre aux conducteurs qui ne possèdent pas de garage d’utiliser des véhicules électriques», note E.ON.


 


 


 

Sur le même sujet

Cahier automobile: Moins d'usines, mais elles tournent à plein régime

Édition du 05 Juillet 2014 | Claudine Hébert

L'industrie canadienne de l'automobile a subi des pertes au cours de la dernière décennie. Toutefois, le Canada ...

Cahier automobile: Finie la production de masse chez Bridgestone

Édition du 05 Juillet 2014 | Claudine Hébert

Depuis 15 ans, pour rester dans le coup, Bridgestone Canada, à Joliette, la dernière usine de fabrication de pneus ...

OPINION Cahier automobile: Texel dit merci à Obama
Édition du 05 Juillet 2014 | Claudine Hébert
Cahier automobile: Freins Absco a su s'adapter
Édition du 05 Juillet 2014 | Claudine Hébert
Cahier automobile: Les nouveautés chez les concessionnaires
Édition du 05 Juillet 2014 | Marc Bouchard et Michel Deslauriers
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Préparez-vous à un monde plus instable

Il y a 25 minutes | François Normand

ANALYSE - Les foyers de tensions géopolitiques prolifèrent, compliquant la vie des entreprises et des investisseurs.

La force de Facebook c'est que vous ne pouvez pas le quitter

25/07/2014 | Jean Gagnon

Essayez seulement de fermer votre compte Facebook, et vous comprendrez ce qui fait la force de ce réseau social. ...

Bombardier : l'art de gagner du temps

Au minimum Bombardier trouve un moyen de faire patienter les investisseurs et leur donnent une nouvelle raison d'espérer