Attitude: de la finance aux produits ménagers biodégradables

Publié le 02/06/2008 à 14:17

Attitude: de la finance aux produits ménagers biodégradables

Publié le 02/06/2008 à 14:17

Par lesaffaires.com
Jean-François Bernier et Benoît Lord se sont rencontrés à l'Université McGill, puis ils sont partis, chacun de leur côté, travailler à l'étranger. De retour au Canada, ils se lancent ensemble dans les affaires, achetant un petit fabricant de produits ména Le succès ne se fait pas attendre : en trois ans, les ventes de l'entreprise sont multipliées par 10. Bio Spectra fabrique des produits de nettoyage certifiés par EcoLogo, un organisme canadien de certification environnementale, et les commercialise sous la marque Attitude. La gamme comprend détergent à lessive, détergent pour lave-vaisselle, nettoyant pour salle de bains, et même savon à mains. "Fabriquer des produits ménagers biodégradables, c'est simple, affirme Jean-François Bernier, chef de la direction de Bio Spectra. En fabriquer d'aussi efficaces que les produits chimiques, c'est pas mal plus compliqué. Et les offrir à un prix concurrentiel, c'est encore plus difficile." La stratégie. Des magasins Whole Foods Market vendent les produits Attitude. Pourquoi les produits de Bio Spectra ont-ils séduit cette chaîne américaine spécialisée dans les produits écolos ?"Ce n'est pas parce qu'un produit est biodégradable qu'il est écologique, explique Jean-François Bernier. Le nonylphénol (NP9), par exemple, est cancérigène même s'il se dégrade rapidement. Un détergent sans phosphate n'est pas nécessairement sûr; d'autres ingrédients entrant dans sa composition peuvent être dangereux pour la santé. Un produit naturel n'est pas forcément sans danger : l'arsenic, le plomb et le pétrole sont naturels."Nos produits offrent une valeur ajoutée par rapport à ceux des multinationales, poursuit M. Bernier. Ils ne contiennent aucun dérivé pétrochimique, ni ingrédient potentiel- lement cancérigène, ni parfum artificiel." En plus, l'emballage des produits Attitude est plus attrayant que celui de bien des produits de ce type. Depuis 2008, Bio Spectra, qui emploie 15 personnes, exporte aux États-Unis, en Irlande et au Japon. Au Canada, la marque Attitude est en vente dans de nombreux magasins, de Wal-Mart à Réno-Dépôt en passant par des pharmacies et des épiceries. M. Bernier ne veut pas dévoiler son chiffre d'affaires, mais il précise qu'il vendra deux millions d'unités de produits cette année."Nous allons développer une image d'intégrité que les multinationales ne pourrons jamais avoir", assure M. Bernier. Faisant allusion à la stratégie de Dove, qui a mis sur pied un fonds visant à promouvoir l'estime de soi des femmes alors que ses publicités de parfums pour homme sont sexistes, le dirigeant ajoute :"Vous ne pouvez pas valoriser la femme avec un produit et vous en servir comme objet pour vendre un autre produit." Le financement. C'est toujours plus compliqué de trouver du financement pour une entreprise qui n'a pas d'éléments d'actif à donner en garantie. MM. Bernier et Lord avaient des économies et ils ont fait appel à la Banque de développement du Canada, au Centre local de développement de Saint-Eustache et à la Société d'Investissement Jeunesse pour compléter le financement. Comment c'est arrivé. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les deux actionnaires (à parts égales) de Bio Spectra n'avaient pas le profil de fabricants de produits ménagers."J'ai rencontré Benoît à McGill. Avant d'entreprendre nos carrières respectives, nous nous sommes dit que nous nous reverrions dans quelques années pour nous lancer en affaires", raconte M. Bernier. Jean-François Bernier a travaillé chez Bombardier en Allemagne et aux États-Unis, et Benoît Lord, au service des fusions et acquisitions de Goldman Sachs, à New York, puis en placement privé à Chicago et à San Francisco. En 2005, tous deux reviennent à Montréal pour acquérir Bio Spectra. La PME, fondée en 1997, vendait alors 200 000 unités de produits ménagers biodégradables. Ils recrutent le chimiste Hans Drouin pour concevoir d'autres produits et créent la marque Attitude. Un conseil."Si quelqu'un cherche une bonne raison d'abandonner en chemin, il va toujours en trouver", affirme Jean-François Bernier. Ça marche comme vous voulez ?"Les deux premières années, ç'a été l'enfer, parce qu'on devait tout faire nous-mêmes. Mais après trois ans, on est arrivés à peu près où on prévoyait être." Et l'avenir ? Bio Spectra développera d'autres gammes de produits biodégradables et écologiques, par exemple un shampoing et des produits de soins personnels. Une nouvelle gamme sera lancée en 2009, probablement sous une autre marque. Et dans cinq ans, les deux entrepreneurs aimeraient bien avoir un prestigieux siège social à Montréal et 200 employés !

image

Sécurité alimentaire

Mardi 13 novembre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

Les pros sont encore plus prudents

Découvrez comment les gestionnaires avaient échafaudé leur portefeuille à l'arrivée de l'automne.

La santé publique se prépare à la légalisation du cannabis

15/10/2018 | AFP

L'entrée en vigueur de la légalisation du cannabis suscite toujours de vives inquiétudes.

Pas un jeu d'enfant, les enjeux légaux reliés au cannabis

Édition du 06 Octobre 2018 | Simon Lord

Malgré la légalisation, les producteurs ne sont pas à court d'aspects légaux à comprendre.