Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires

Publié le 21/02/2018 à 06:00

Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires

Publié le 21/02/2018 à 06:00

Par Les Affaires

[Photo : Getty Images]

LA PHOTO MARQUANTE


Après les doutes, la confiance revient en puissance. Wall ­Street a terminé en ordre dispersé une semaine de forte progression, les investisseurs effectuant leur retour sur les marchés après les avoir boudés la semaine précédente. Pour preuve, sur la semaine se terminant le 16 février, le ­Dow ­Jones a avancé de 4,25 %, sa plus forte progression hebdomadaire depuis novembre 2016, le ­Nasdaq a pris 5,31 %, sa plus importante avancée depuis 2011, et le S&P 500 a gagné 4,51 %, sa meilleure semaine depuis 2013. Les investisseurs ont pu compter sur une amélioration du moral des ménages américains. Deux autres indicateurs effacent le premier lundi de février, où ­Wall ­Street avait vécu sa pire séance depuis août 2011 : une augmentation plus élevée qu’anticipée des mises en chantier de logements et une forte hausse des prix à l’importation. – ­LES AFFAIRES


CYBERSÉCURITÉ
87 % des entreprises canadiennes font l’objet d’attaques


Les entreprises du Canada sont plus que jamais la cible d'attaques à leur cybersécurité. C'est ce qui ressort d'une étude de Scalar Decisions réalisée auprès de plus de 420 travailleurs canadiens du secteur de la sécurité et des TI. Les entreprises canadiennes font l'objet d'attaques environ 450 fois par année. Pour 87 % d'entre elles, les attaques ont réussi au moins une fois. Presque la moitié (46 %) des entreprises n'ont pas confiance en leur capacité à se défendre contre ce type d'attaque. Parmi les entreprises qui ont subi une atteinte à la cybersécurité, dans 47 % des cas, il y a eu vol de données délicates. Une entreprise moyenne dépense 3,7 millions de dollars en frais pour le rétablissement de ses activités après une atteinte à la sécurité et elle consacre environ 10 % de son budget de TI aux dépenses de sécurité informatique. Malgré cela, une atteinte sur cinq a été classée comme « ayant des répercussions importantes », alors que des renseignements confidentiels sur les clients ou les employés ont été exposés.– ­LES AFFAIRES


RÉMUNÉRATION
36 %


C’est le pourcentage de travailleurs canadiens qui ont tenté de négocier un salaire plus élevé à l’occasion de leur dernière offre d’emploi, selon la firme ­Robert ­Half. Les travailleurs de 18 à 34 ans (45 %) sont plus susceptibles de négocier leur salaire que ceux de 35 à 54 ans (33 %) et ceux de 55 ans et plus (17 %).


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

14/12/2018 | LesAffaires.com et AFP

La Chine ne décolère pas depuis l'arrestation de Meng Wanzhou, à Vancouver.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

13/12/2018 | LesAffaires.com et AFP

Paris a appelé jeudi les «gilets jaunes» à «ne pas manifester» pour un cinquième samedi consécutif.

À la une

Comment les gilets jaunes pourraient changer la France

14/12/2018 | François Normand

ANALYSE - Les gilets jaunes sont le symptôme d'un malaise profond. Et cela va bien au-delà du pouvoir d'achat.

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Le nombre de fumeurs aux États-Unis atteint un creux historique, 127 pays comptent bannir le plastique jetable...