Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Février 2018

Les brèves de la semaine

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Février 2018

Par Les Affaires

[Photo : Getty Images]

LA PHOTO MARQUANTE


Après les doutes, la confiance revient en puissance. Wall ­Street a terminé en ordre dispersé une semaine de forte progression, les investisseurs effectuant leur retour sur les marchés après les avoir boudés la semaine précédente. Pour preuve, sur la semaine se terminant le 16 février, le ­Dow ­Jones a avancé de 4,25 %, sa plus forte progression hebdomadaire depuis novembre 2016, le ­Nasdaq a pris 5,31 %, sa plus importante avancée depuis 2011, et le S&P 500 a gagné 4,51 %, sa meilleure semaine depuis 2013. Les investisseurs ont pu compter sur une amélioration du moral des ménages américains. Deux autres indicateurs effacent le premier lundi de février, où ­Wall ­Street avait vécu sa pire séance depuis août 2011 : une augmentation plus élevée qu’anticipée des mises en chantier de logements et une forte hausse des prix à l’importation. – ­LES AFFAIRES


CYBERSÉCURITÉ
87 % des entreprises canadiennes font l’objet d’attaques


Les entreprises du Canada sont plus que jamais la cible d'attaques à leur cybersécurité. C'est ce qui ressort d'une étude de Scalar Decisions réalisée auprès de plus de 420 travailleurs canadiens du secteur de la sécurité et des TI. Les entreprises canadiennes font l'objet d'attaques environ 450 fois par année. Pour 87 % d'entre elles, les attaques ont réussi au moins une fois. Presque la moitié (46 %) des entreprises n'ont pas confiance en leur capacité à se défendre contre ce type d'attaque. Parmi les entreprises qui ont subi une atteinte à la cybersécurité, dans 47 % des cas, il y a eu vol de données délicates. Une entreprise moyenne dépense 3,7 millions de dollars en frais pour le rétablissement de ses activités après une atteinte à la sécurité et elle consacre environ 10 % de son budget de TI aux dépenses de sécurité informatique. Malgré cela, une atteinte sur cinq a été classée comme « ayant des répercussions importantes », alors que des renseignements confidentiels sur les clients ou les employés ont été exposés.– ­LES AFFAIRES


RÉMUNÉRATION
36 %


C’est le pourcentage de travailleurs canadiens qui ont tenté de négocier un salaire plus élevé à l’occasion de leur dernière offre d’emploi, selon la firme ­Robert ­Half. Les travailleurs de 18 à 34 ans (45 %) sont plus susceptibles de négocier leur salaire que ceux de 35 à 54 ans (33 %) et ceux de 55 ans et plus (17 %).


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Titres en action: Starbucks, Airbus, BlackBerry...

Mis à jour le 22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici quelques annonces qui ont fait ou vont faire bouger les cours de ces entreprises.

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce vendredi

Mis à jour le 22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

New York s'oriente vers une ouverture en hausse. La guerre commerciale reste une des principales préoccupations.

OPINION Le rouge s'impose sur les Bourses de Toronto et New York
21/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street fragilisée par le bras de fer entre Pékin et Washington
Mis à jour le 19/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Titres en action: Neptune, WestJet, Visa...
Mis à jour le 19/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Bourse: l'été ne sera pas de tout repos

BLOGUE. Gracieuseté de la bravade de Donald Trump, les stratèges craignent un été mouvementé.