Moratoire dans le Saint-Laurent : une compagnie gazière réclame 250 M$

Publié le 15/11/2012 à 14:43, mis à jour le 16/11/2012 à 11:44

Moratoire dans le Saint-Laurent : une compagnie gazière réclame 250 M$

Publié le 15/11/2012 à 14:43, mis à jour le 16/11/2012 à 11:44

Par Hugo Joncas

Photo Bloomberg

Une compagnie d’exploration gazière a déposé un avis d'intention de poursuivre le Canada en vertu de l’ALENA. Elle demande une indemnisation de 250 M$ pour «l’expropriation sans compensation» de ses droits sous le fleuve Saint-Laurent par le gouvernement Charest, a appris Les Affaires.


Lone Pine Resources, de Calgary, n’a pas de véritable bureau aux États-Unis, mais elle est officiellement enregistrée au Delaware, ce qui lui permet d’être considérée comme «investisseur américain» en vertu de l’Accord de libre-échange nord-américain. Le cabinet d’avocats qui la représente, Bennett Jones, de Toronto, est passé aux actes le 8 novembre en envoyant un avis d'intention de demander l’arbitrage au Sous-procureur général du Canada.


Lone Pine Resources veut être compensée pour ses pertes dues à ce qu’elle qualifie de «révocation arbitraire, capricieuse et illégale des droits d’exploration de l’entreprise pour le pétrole et le gaz sous le fleuve Saint-Laurent par le gouvernement du Québec, sans vérification diligente, sans compensation, et sans intérêt public connu», selon l’avis d’intention, qu'a obtenu Les Affaires.


«La Loi 18 a carrément exproprié les droits de Lone Pine sous le fleuve», affirme l’avocat de l’entreprise, Milos Barutciski. Dans le mois suivant son dépôt à l'Assemblée nationale, en mai 2011, l'entreprise a tenté de discuter avec Québec pour «trouver une solution mutuellement acceptable», selon l'avis. «Ces efforts ont été repoussés de façon répétée, et le 10 juin 2011 - moins d'un mois après sa présentation à l'Assemblée nationale -, la Loi 18 a été adoptée discrètement et rapidement.»


Compagnie américaine ?


Sur le même sujet

Le réchauffement climatique profitera à Hydro-Québec

05/08/2014 | Dominique Froment

La lutte contre les changements climatiques va rendre les énergies renouvelables très attrayantes, estime un expert.

De bonne source: Sébastien Ross, Bombardier

Édition du 02 Août 2014 | Les Affaires

Sébastien Ross, directeur général de l'usine de Bombardier Transport à La Pocatière, quittera son poste sous peu ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Revenu fixe: diversifiez à l'étranger, mais pas à n'importe quel prix

Il y a 31 minutes | Finance et Investissement

Les Canadiens consacrent 75% de leurs placements en revenu fixe aux fonds d'obligations d'ici: une stratégie risquée.

À surveiller: Bombardier, WSP Group et BRP

Que faire avec les titres de Bombardier, de WSP Group et de BRP?

Retraites: revers des syndicats et mauvais travail des députés

20/08/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Alban D'Amours vient de régler le sort des régimes de retraite. Dans une très mauvaise performance des députés.