Moratoire dans le Saint-Laurent : une compagnie gazière réclame 250 M$

Publié le 15/11/2012 à 14:43, mis à jour le 16/11/2012 à 11:44

Moratoire dans le Saint-Laurent : une compagnie gazière réclame 250 M$

Publié le 15/11/2012 à 14:43, mis à jour le 16/11/2012 à 11:44

Par Hugo Joncas

Photo Bloomberg

Une compagnie d’exploration gazière a déposé un avis d'intention de poursuivre le Canada en vertu de l’ALENA. Elle demande une indemnisation de 250 M$ pour «l’expropriation sans compensation» de ses droits sous le fleuve Saint-Laurent par le gouvernement Charest, a appris Les Affaires.


Lone Pine Resources, de Calgary, n’a pas de véritable bureau aux États-Unis, mais elle est officiellement enregistrée au Delaware, ce qui lui permet d’être considérée comme «investisseur américain» en vertu de l’Accord de libre-échange nord-américain. Le cabinet d’avocats qui la représente, Bennett Jones, de Toronto, est passé aux actes le 8 novembre en envoyant un avis d'intention de demander l’arbitrage au Sous-procureur général du Canada.


Lone Pine Resources veut être compensée pour ses pertes dues à ce qu’elle qualifie de «révocation arbitraire, capricieuse et illégale des droits d’exploration de l’entreprise pour le pétrole et le gaz sous le fleuve Saint-Laurent par le gouvernement du Québec, sans vérification diligente, sans compensation, et sans intérêt public connu», selon l’avis d’intention, qu'a obtenu Les Affaires.


«La Loi 18 a carrément exproprié les droits de Lone Pine sous le fleuve», affirme l’avocat de l’entreprise, Milos Barutciski. Dans le mois suivant son dépôt à l'Assemblée nationale, en mai 2011, l'entreprise a tenté de discuter avec Québec pour «trouver une solution mutuellement acceptable», selon l'avis. «Ces efforts ont été repoussés de façon répétée, et le 10 juin 2011 - moins d'un mois après sa présentation à l'Assemblée nationale -, la Loi 18 a été adoptée discrètement et rapidement.»


Compagnie américaine ?


Sur le même sujet

Inversion du pipeline 9 B: un oui conditionnel d'Équiterre, de l'UPA et la CMM

La Communauté métropolitaine de Montréal, Équiterre et l'UPA offrent un oui conditionnel à l'inversion de l'oléoduc.

Le gaz de schiste a sauvé le secteur manufacturier américain

21/02/2014 | Dominique Froment

Le faible coût du gaz de schiste a rendu le secteur manufacturier américain très concurrentiel.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Alstom regroupe ses activités et supprime 150 emplois à Montréal

14:24

La société française Alstom regroupe certaines de ses activités en Europe, une ...

Attraction achète 5 stations de radio

Attraction, le holding présidé par Richard Speer confirme l'entente pour l'achat des radios du Réseau des Appalaches

11 secondes, c'est le temps accordé à la lecture d'un CV

À cela s'ajoute le fait que 4 CV sur 5 sont écartés dès la première lecture.