Des pistes pour exploiter le gaz de schiste en polluant moins

Publié le 14/11/2012 à 12:44

Des pistes pour exploiter le gaz de schiste en polluant moins

Publié le 14/11/2012 à 12:44

Par AFP

De nombreuses pistes sont à l'étude pour réduire les risques environnementaux liés à l'extraction du gaz de schiste, les plus avancées visant à améliorer la fracturation hydraulique, et d'autres plus lointaines à rechercher des méthodes alternatives à cette technologie décriée.


Le premier axe de ces recherches consiste à "améliorer la fracturation hydraulique au niveau environnemental, pour la rendre plus acceptable", explique à l'AFP Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).


La fracturation consiste à injecter sous pression à de grandes profondeurs de l'eau (95%) additionnée de sable (4,8%) et d'adjuvants chimiques (0,2%). Le tout permet de créer de petites fissures dans la roche-mère et de libérer le pétrole ou le gaz de schiste qu'elle contient.


Les industriels sont à pied-oeuvre pour réduire les quantités d'eau utilisées, un problème essentiel dans les régions en état de pénurie.


Certaines sociétés proposent aussi d'ores et déjà "des adjuvants à l'impact faible dans l'environnement: des produits de qualité alimentaire comme la gomme de guar (un épaississant d'origine végétale, ndlr) ou encore utilisés dans les piscines ou les produits ménagers", non toxiques pour l'environnement, souligne François Kalaydjian, directeur des technologies durables à l'IFP Energies Nouvelles (ex-Institut français du pétrole).


"On pourrait travailler aussi sur un matériau qui remplacerait le sable et éviterait d'avoir à utiliser des adjuvants", avance-t-il.


En outre, une meilleure connaissance du sous-sol permettrait de minimiser les risques de micro-séismes (qui étaient apparus lors de forages exploratoires au Royaume-Uni), en contournant les zones où forer pourrait réactiver des failles déjà existantes.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Gaz Ă  effet de serre: le Canada ne pourra respecter son engagement

La commissaire à l'environnement et au développement durable du Canada, Julie Gelfand, affirme que le ...

«Il faut mettre le marché du carbone sur les stéroïdes», dit Christiana Figueres, devant le CORIM

29/09/2014 | Julie Cailliau

La responsable des Nations-Unis sur les changements climatiques lance un appel aux gens d'affaires québécois.

OPINION La course aux voitures moins gourmandes
Édition du 13 Septembre 2014 | Marc Bouchard
Dans un proche avenir, votre voiture vous parlera
Édition du 13 Septembre 2014 | Marc Bouchard
Entrevue n°214: Jay Coen Gilbert, cofondateur B Lab
Édition du 23 Août 2014 | Diane BĂ©rard
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

15:02 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

Bourse: Toronto et New York ferment au vert

16:39 | AFP

Les marchés boursiers ont poursuivi leur ascension, aidés par les bons résultats ...