Starbucks introduit La Boulange au Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Avril 2015

Starbucks introduit La Boulange au Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Avril 2015

Par Valérie Lesage

C'est en partie grâce à une offre gourmande raffinée que Starbucks satisfera son propre appétit pour la croissance. Les produits La Boulange, de style pâtisserie française, ont fait leur entrée dans les Starbucks du Québec le 31 mars, à la suite de leur déploiement aux États-Unis.


«On veut doubler le chiffre d'affaires de Starbucks dans les cinq prochaines années. Celui-ci est de deux milliards de dollars aux États-Unis. Nous avons le même objectif de croissance au Canada», précise Isabelle Hémond, directrice, gestion des aliments, pour Starbucks Canada.


La croissance passera par trois axes : l'expansion des cafés, le rehaussement de l'offre alimentaire et l'innovation technologique (paiement mobile et fidélisation de la clientèle).


Concernant la gamme de produits, l'entreprise de Seattle mise sur La Boulange et introduit notamment des sandwichs déjeuner.


«On a élaboré une gamme de produits traditionnels français fabriqués avec des ingrédients de grande qualité, comme des croissants pur beurre ou des feuilletés aux amandes avec frangipane, servis chauds, pour faire revivre l'authenticité à grande échelle», explique Alexandre Fromange, chef des opérations, La Boulange et Café Starbucks, établi à San Francisco.


Un client sur trois consomme des aliments chez Starbucks. Néanmoins, l'entreprise reconnaît que son offre alimentaire n'atteignait pas auparavant la même qualité que ses cafés.


Le chef pâtissier français Pascal Rigo, qui avait fondé La Boulange à San Francisco en 1999, rêvait de s'associer à une entreprise qui partageait ses valeurs ; ce qu'il avait mentionné à l'occasion d'une entrevue dans un journal. Une bonne idée puisqu'en 2012, le téléphone a sonné et le rachat de La Boulange par Starbucks s'est concrétisé. Une transaction de 100 M$ US.


Les pâtisseries sont fabriquées par des sous-traitants locaux (dans le cas du Québec, c'est un fabricant de Montréal dont le nom est confidentiel) qui appliquent les recettes de M. Rigo, avec des ingrédients de première qualité, sélectionnés selon une politique d'achat décentralisée, destinée à favoriser l'achat local.



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À la une: les grand(e)s de la gouvernance

Édition du 09 Février 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, consultez notre palmarès des administrateurs de sociétés québécoises cotées.

Gérer l'attribution multipoint, tout un défi marketing

BLOGUE. La multiplication des plateformes n’est pas sans provoquer des casse-têtes quotidiens au sein des ...

À la une

La vie «ennuyeuse» des vrais millionnaires

Comment devenir millionnaire? Un lecteur avec un job bien ordinaire nous explique. Un nouveau livre aussi.

Au fond, c'est quoi un bon boss?

BLOGUE. Il présente les quatre caractéristiques résumées par l'acronyme ÉÉPI, selon une étude québécoise...

À surveiller: Walmart, Air Canada et Bank of America

Que faire avec les titres de Walmart, Air Canada et Bank of America? Voici quelques recommandations d'analystes.