Sears Canada liquide tous ses magasins

Publié le 10/10/2017 à 13:30, mis à jour le 10/10/2017 à 14:38

Sears Canada liquide tous ses magasins

Publié le 10/10/2017 à 13:30, mis à jour le 10/10/2017 à 14:38

Sears Canada demande l'approbation de la cour pour pouvoir effectuer la liquidation de tous ses magasins et actifs restants, n'ayant pas trouvé d'acheteur qui lui permettrait de continuer à exploiter ses activités.


Sears Canada, chaîne de grands magasins du groupe américain de distribution Sears Holdings, a annoncé mardi sa liquidation judiciaire et la fermeture de tous ses magasins au Canada.


Le détaillant est exploité depuis juin sous la protection de la cour en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.


Comme d'autres grandes chaînes de magasins, Sears Canada est victime du changement des habitudes de consommation et du développement du commerce en ligne, un virage que le groupe n'a pas su prendre.


Sears Canada a demandé à la justice «d'approuver la liquidation de l'ensemble de ses magasins et actifs restants», a indiqué le distributeur dans un communiqué.


Le groupe a donc été incapable de se restructurer après avoir engagé en juin une procédure de redressement judiciaire, avec une première cure d'amaigrissement entraînant la fermeture de 59 magasins et le licenciement de 3.000 salariés.


L'enseigne, qui avait déjà supprimé plus de 3.000 emplois au Canada dans les cinq dernières années et fermé environ 200 magasins, a prévu la liquidation de ses marchandises sur 10 à 14 semaines à compter du 19 octobre.


Le distributeur va donc fermer ses derniers 200 grands magasins sous les enseignes Sears, Hometown ou Corbeil, provoquant le licenciement d'environ 12.000 personnes.


«Après avoir déployé des efforts considérables, aucune proposition viable permettant la continuité des activités n'a été reçue», a indiqué Sears Canada en regrettant «sincèrement cette issue prochaine, tout comme les emplois qui seront perdus et la fermeture des magasins».


Le groupe avait bénéficié d'un répit ces derniers mois en obtenant un financement de 450 millions de dollars canadiens (305 millions d'euros) adossé à des actifs immobiliers de l'entreprise.


Le tribunal qui supervise les activités de Sears Canada devrait entendre une motion vendredi qui demandera son approbation pour une liquidation complète et le démantèlement des activités.


Une bombe à retardement dans l'immobilier commercial



 

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

À la une

Pourrez-vous survivre à la nouvelle concurrence chinoise?

Mis à jour le 21/10/2017 | François Normand

ANALYSE– La Chine vient de lancer une réforme majeure qui affectera plusieurs entreprises canadiennes et occidentales.

Bombardier goûte à la médecine qui a fait son propre succès

Mis à jour le 21/10/2017 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. La vente récente du contrôle de la CSeries poursuit une tendance historique.

Vidéo: vers une récession en 2020?

21/10/2017 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION– La prochaine récession pourrait survenir en 2020 au Canada, selon Fiera Capital.