Rona n'ouvrira plus de grandes surfaces

Publié le 23/02/2012 à 11:51, mis à jour le 23/02/2012 à 12:11

Rona n'ouvrira plus de grandes surfaces

Publié le 23/02/2012 à 11:51, mis à jour le 23/02/2012 à 12:11

Par Marie-Eve Fournier

Photo: LesAffaires.com

Les consommateurs en ont marre des immenses quincailleries construites au milieu d’un champ dans lesquelles on retrouve 50 000 produits différents mais bien peu d’employés, constate Rona, qui s’apprête à rapetisser ses magasins et à miser sur la proximité avec les clients.


« Les grandes surfaces ne sont pas le bon format pour l’avenir », a affirmé Robert Dutton, président et chef de la direction de Rona au cours d’un appel conférence avec les analystes financiers pour discuter des résultats du quatrième trimestre.


« Il y a 15 ou 20 ans, c’était très important d’ouvrir de grandes surfaces mais aujourd’hui, les consommateurs préfèrent la proximité et c’est pourquoi nous devons nous adapter », a poursuivi le dirigeant. À son avis, il s’agit d’une tendance qu’on observe en Amérique mais aussi en Europe, où de grandes chaînes de rénovation comme Kingfisher (Angleterre) et Castorama (France) en sont venus à la même conclusion que Rona.


« Vous allez voir ça [la fin des grandes surfaces] dans d’autres secteurs du commerce de détail », a prédit Robert Dutton, qui ne prévoit plus ouvrir de grandes surfaces dans un avenir prévisible.


Pour s’adapter à cette « nouvelle réalité », Rona a annoncé la fermeture de 10 grandes surfaces dont les adresses n’ont pas été précisées, car les employés concernés n’ont pas encore été informés des changements. Le volume de vente de ses magasins sera « redéployé » – du moins l’espère-t-on – dans 25 nouveaux points de vente plus petits.


Nouveau concept


Du lot, 15 adopteront un nouveau concept de 35 000 pieds carrés qui mise sur le service et compte 18 000 produits. Les 10 autres seront des « magasins satellites » de 5000 à 20 000 pieds carrés qui seront fermés à la fin du processus de «redéploiement des ventes».


« Pour avoir accès à une vaste sélection de biens, il y a le Web. Pour obtenir des conseils, il y a nos magasins. Nous devons donner une raison aux consommateurs de prendre leur auto et de venir dans nos succursales », a dit Dominique Boies, premier vice-président et chef de la direction financière.


« À la demande du consommateur, l'accent est mis sur le service avec un personnel plus expérimenté, un comptoir service central représentant le cœur du magasin et visible dès l'entrée, un aménagement plus convivial, une offre adaptée aux différentes caractéristiques régionales ainsi qu'un choix optimal de produits dans des catégories clés », a ajouté Luc Rodier, vice-président exécutif, réseau détail de Rona.


À l’heure actuelle, Rona exploite 80 grandes surfaces au pays.


Les premières fermetures sont prévues pour ce printemps. Dans la majorité des cas, les locaux sont loués par le détaillant, de sorte que des négociations sont en cours avec les propriétaires immobiliers. Rona tentera de louer les quelques immeubles qui lui appartiennent.


Rona transformera aussi 13 magasins à grande surface en magasins de proximité, ce qui implique une diminution de l'aire de vente de 30 à 50 %. L'espace libéré sera reloué, affirme l’entreprise sans plus de précisons.


La diminution du nombre de produits dans les magasins « mettra de la pression sur notre équipe responsable du marchandisage qui devra s’assurer que nous avons le bon assortiment », a confié Robert Dutton.


Rona lancera par ailleurs un nouveau site web au printemps et a embauché l’agence de publicité Sid Lee. « C’est l’une des meilleures au monde. Vous allez voir que notre approche sera très différente de celle de nos concurrents », a promis le grand patron du quincailler québécois.


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Le Canada a tort de ne pas s'intéresser davantage à l'Afrique

Édition du 25 Octobre 2014 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. Tour à tour, les États-Unis et le Canada viennent de tenir des sommets sur l'Afrique. Ces initiatives sont ...

Lise Watier se lance dans la vodka

22/10/2014 | Valérie Lesage

Après avoir connu le succès dans les cosmétiques, Lise Watier lance une vodka québécoise

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.