Rona: Lowe's veut encore acheter au Canada

Publié le 19/11/2012 à 11:56, mis à jour le 19/11/2012 à 12:39

Rona: Lowe's veut encore acheter au Canada

Publié le 19/11/2012 à 11:56, mis à jour le 19/11/2012 à 12:39

Par Martin Jolicoeur

L'américaine Lowe's se dit toujours prête à acheter au Canada. Photo: Bloomberg

Malgré son revers des derniers mois avec Rona, la direction l’américaine Lowe’s continue de se dire intéressée par l’acquisition d’entreprises au Canada.


Robert A. Niblock, président et chef de la direction de Lowe’s l’a confirmé ce matin, à l’occasion de la présentation de ses résultats du troisième trimestre de 2012.


«Nous aimons le marché que représente le Canada et nous sommes satisfaits de notre performance de nos 32 magasins ouverts dans ce pays jusqu’à maintenant, a-t-il dit. Il nous faut maintenant accroître notre portée dans ce pays, au moyen notamment d'ouverture d'un plus de grande nombre de magasins entrepôts, et d'autres formats.»


En plus de l’ouverture de nouvelles succursales aux cours des prochains mois, l’entreprise a lancé en octobre un site Web au Canada, par lequel Lowe’s rend maintenant disponible quelques 30 000 de ses items au pays.


Mais il faudra plus. Est-ce que l'acquisition de Rona fait toujours partie des plans? Sur ce, M.Niblock s'est montré muet.


«Nous allons continuer d’observer les possibilités d’acquisitions (dans ce pays), comme moyen de prendre de l’expansion. Toutes les options seront évaluées», a-t-il déclaré, refusant de préciser sa pensée, tant en terme de territoires que de bannières visées.


Sur le même sujet

Fusions-acquisitions: les projets d'union presque à un record

27/10/2015

Les projets de fusions-acquisitions dans le monde sont au plus haut depuis six ans, avec nombre d'opérations ...

Ce serait l'une des plus grosses acquisitions de l'histoire

13/10/2015 | AFP

Si la transaction va de l'avant, il s'agira d'une des plus importantes acquisitions de l'histoire.

À la une

La percée de l'extrême droite en Allemagne menace la stabilité de l'Europe

ANALYSE. Les partis qui dirigent l'Allemagne sont en déclin. Et la montée des extrémistes menace la stabilité du pays.

Un PDG devrait-il acheter des actions sur marge?

Mis à jour à 09:16 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Voici trois exemples percutants de dirigeants qui ont été dans le trouble à cause de ces emprunts.

Hyperloop: le rêve d'Elon Musk pourrait voir le jour en 2020

23/09/2016 | AFP

Imaginé par le fondateur de Tesla, le mode de transport futuriste Hyperloop attire un nombre croissant d'entreprises...