Retrait du sou noir : deux commerces, deux prix. Grogne en vue ?

Publié le 30/01/2013 à 12:04, mis à jour le 04/02/2013 à 15:49

Retrait du sou noir : deux commerces, deux prix. Grogne en vue ?

Publié le 30/01/2013 à 12:04, mis à jour le 04/02/2013 à 15:49

Par Marie-Eve Fournier

Les détaillants québécois demandent aux consommateurs d’utiliser « leur gros bon sens » et d’accepter avec « harmonie » et « bonne foi » l’arrondissement des prix qui sera provoqué par le retrait des pièces de un cent.


« On craint que pour 2¢, des consommateurs prennent à partie les préposés. Ce sont les premiers sur la ligne de front, alors ils risquent de subir les foudres des clients. On souhaite ardemment éviter cela », a dit à lesaffaires.com le nouveau pdg du Conseil québécois du commerce de détail, Léopold Turgeon, en marge d’un point de presse sur la question.


Le risque de grogne et de mésententes s’explique par le fait que les sous noirs seront encore en circulation un bout de temps et que certains voudront les passer. Or, Ottawa n’a pas voulu règlementer la façon de présenter les prix aux clients, et donne la permission aux commerces d'accepter ou non la pièce de monnaie.


PLUS: Pièce d'un cent: pas d'impact pour les consommateurs


Ainsi, tous les consommateurs qui achèteront un pain et un litre de lait au dépanneur, et qui se retrouveront avec une facture de 4,98 $, ne paieront pas forcément le même prix. Certains pourraient accepter que le client sortent ses sous et paie le montant exact. L’autre côté de la rue, son concurrent pourrait exiger 5 $ parce qu’il a choisi d’arrondir ses prix.


Le CQCD, à l’instar d’Ottawa, recommande à ses membres d’arrondir leurs prix. Mais ce n’est pas une obligation, ce que déplore la plus importante association de détaillants de la province. Une loi aurait pu mettre fin rapidement aux affrontements entre clients et commerçants. 


« Il n’y a pas de règle alors je ne peux pas garantir que tous nos membres vont le faire (arrondir), mais ce sera la majorité », a soutenu Léopold Turgeon.


Allez-vous payer comptant ou pas ?



image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Aritzia a conquis les fashionistas, reste les investisseurs

L'action du détaillant griffé de Vancouver est au même point qu'en 2016.

Le système Booxi entre dans la vente au détail

10/01/2019 | Anne-Marie Luca

PME DE LA SEMAINE. L'entreprise a déjà signé avec Reitmans et, depuis tout récemment, Décathlon.

À la une

Dollarama lance sa boutique en ligne

Les articles sont vendus à la caisse.

Expérience client: un séjour à Paris

Être client à Paris... Du calme. Mon expérience n'a pas été celle que vous imaginez.

Voici pourquoi les enfants des milléniaux conduiront avec leur voix…

BLOGUE. Un indice : c’est grâce à une technologie développée à Montréal.