Les ventes des grossistes ont reculé de 1,4 % en septembre

Publié le 20/11/2012 à 11:49

Les ventes des grossistes ont reculé de 1,4 % en septembre

Publié le 20/11/2012 à 11:49

Par La Presse Canadienne

Les ventes des grossistes ont reculé de 1,4% en septembre pour se chiffrer à 48,8G$, marquant ainsi une troisième baisse en quatre mois, a révélé mardi Statistique Canada.


L'agence a rapporté que les ventes de véhicules automobiles et de leurs pièces ont diminué pour un troisième mois consécutif, en baisse de quatre pour cent.


Le deuxième recul en importance a été enregistré dans le sous-secteur des articles personnels et ménagers. Les ventes se sont repliées de deux pour cent, reflétant une baisse de 3,3% affichée dans l'industrie des produits et des fournitures pharmaceutiques.


Les ventes de machines, de matériel et de fournitures se sont quant à elles contractées d'un pour cent, ce qui représente une deuxième baisse en trois mois.


Une diminution des ventes a été observée dans neuf provinces en septembre, et celle-ci était concentrée en Ontario et au Québec.


Au Québec, les ventes ont reculé de 1,7% en septembre après avoir légèrement augmenté en août. En Ontario, elles se sont repliées de 1,6%, un résultat attribuable, entre autres, à la diminution des ventes de l'industrie des véhicules automobiles, qui représentent près de 20 pour cent de l'ensemble des ventes du commerce de gros de cette province.

Sur le même sujet

Ottawa permettrait la réhabilitation des entreprises corrompues

EXCLUSIF. Ottawa donnerait aux entreprises la possibilité de se réhabiliter en cas de radiation pour corruption.

Un secteur qui devient soudainement intéressant

BLOGUE. Nous avons toujours boudé le secteur des ressources naturelles. La situation actuelle constitue une exception.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La rectitude politique qui coûte cher

BLOGUE. De nombreuses études démontrent la surperformance des sociétés détestées comme les fabricants de cigarettes

Banque du Canada: le taux directeur est maintenu

10:20

Les autorités monétaires ne sentent pas le besoin de stimuler davantage l'économie dans le contexte actuel.

À surveiller: Québecor, TransForce et Banque Scotia

Que faire avec les titres de Québecor, TransForce et Banque Scotia? Voici quelques recommandations.