Les supermarchés Avril s'installent à Laval

Publié le 06/06/2018 à 16:44

Les supermarchés Avril s'installent à Laval

Publié le 06/06/2018 à 16:44

Par Martin Jolicoeur

Le «plus grand magasin de produits naturels et biologiques de la province» aura nécessité des investissements de 10M$.

La concurrence s’intensifie de plus belle dans le secteur de l’alimentation, alors que la chaîne de supermarchés santé Avril procédera jeudi à l’ouverture de son premier magasin sur la rive-nord de Montréal.


D'une superficie de 44 000 pi2, le double de sa taille habituelle, le huitième magasin de la chaîne indépendante occupe un espace de choix, avantageusement situé en bordure de l’autoroute 15 et du boulevard Saint-Martin, dans les anciens locaux de l’américaine Target au Centre Laval.


Pour marquer le coup, la jeune chaîne québécoise a investi 10M$ dans l’aménagement de ce magasin, que ses propriétaires considèrent comme «le plus grand magasin de produits naturels et biologiques de la province». Quelque 200 personnes y travailleront.


« L’ouverture de cette nouvelle succursale constitue un pas de plus vers l’atteinte de notre mission ultime, qui consiste à rendre les produits naturels et biologiques accessibles à tous, affirme pas peu fière Sylvie Senay, copropriétaire d'Avril. Et pour tout vous dire, ce magasin de Laval, nous en rêvions depuis des années.»


Fondée à Granby en 1995, l’entreprise est la propriété de Sylvie Senay et Rolland Tanguay. En un peu plus de deux décennies, le couple a construit à ce jour une chaîne de huit supermarchés santé. Outre Laval, ses autres succursales sont situées à Brossard, Granby, Lévis, Longueuil, Magog, Québec et Sherbrooke.


Le magasin de Laval (44 000 pi2) occupera une partie du vaste local qu’occupait Walmart pendant des années avant que sa rivale américaine s’y installe avant de battre en retraite. Avril se trouve donc voisin du magasin-entrepôt (70 000pi2) de l'enseigne Sportium, exploitée et détenue par une autre société québécoise, SAIL Plein Air.


Fromages, poissons et agriculture verticale


La succursale de Laval est la plus grande jamais construite par l'entreprise montérégienne. En plus des sections fruits et légumes, prêt-à-manger, suppléments et cosmétiques, elle comportera une aire de restauration de 130 places et une terrasse extérieure pouvant accueillir 48 personnes.


Un menu de type bistro et un autre végétalien, tous deux inspirés des produits offerts en magasin, y seront également offerts. S'ajoutent de nouveaux comptoirs de spécialités, comme le gelatos, le fromage (90% québécois), les poissons frais, les pizzas et les poulets rôtis.


Soucieux d’offrir le meilleur, les cofondateurs semblent n'avoir rien laissé au hasard. À titre d’exemples, les pizzas sont cuites sur pierres à partir des meilleurs ingrédients biologiques, dont les tomates San Marzano, et la plupart des poissons seraient certifiés Ocean Wise. Pour la première fois, l'entreprise opérera une boulangerie qui servira pains, tartes et pâtisseries sans gluten cuisinés sur place.


Autre particularité, l’entreprise cultivera en magasin ses propres micropousses de salades, fines herbes et autres produits biologiques qui serviront à la préparation des plats servis à la clientèle.  Une idée rendue possible grâce à une nouvelle plateforme automatisée d'agriculture verticale, développée en collaboration avec la jeune société Inno-3B, de Saint-Pacôme dans le Bas-Saint-Laurent.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Sécurité alimentaire : comment se rapprocher du risque zéro ?

BLOGUE. Quand il est question de sécurité alimentaire, le risque zéro n’existe pas. Mais on peut ...

L'avocat continue de gagner en popularité en Occident

22/01/2019 | AFP

Une tendance qui devrait se poursuivre, mais connaître un petit ralentissement en 2019, selon le responsable de la WAO.

À la une

Vidéo: comment prévoir l'arrivée d'une récession aux États-Unis

GESTIONNAIRES EN ACTION. Luc Girard présente 4 éléments qui pourraient contribuer à provoquer une récession aux É-U.

Air Canada bat les attentes, mais prévoit des coûts plus élevés

Air Canada tire plus de revenus de ses passagers en même temps que ses coûts augmentent.

Le bénéfice net d'Air Canada a plongé à 167 millions $ en 2018

Air Canada a transporté «un nombre sans précédent» de clients en 2018.