La Cage aux Sports: de bonnes affaires avant le lock-out dans la LNH

Publié le 22/11/2012 à 13:53, mis à jour le 22/11/2012 à 14:39

La Cage aux Sports: de bonnes affaires avant le lock-out dans la LNH

Publié le 22/11/2012 à 13:53, mis à jour le 22/11/2012 à 14:39

Par Stéphane Rolland

Photo:LesAffaires.com

Les affaires ont été bonnes pour Groupe Sportscene durant l’été, selon les résultats du quatrième trimestre de son exercice 2012, dévoilés jeudi. L’exploitant des restaurants La Cage aux Sports anticipe l’avenir avec optimisme, malgré le lock-out de la Ligue nationale de hockey (LNH).


Au quatrième trimestre de l’exercice 2012 terminé le 26 août, les ventes de l’entreprise ont progressé de 7% à 26 M$. Une partie de cette augmentation est tirée de l’ouverture de quatre nouveaux établissements. Les ventes comparables, pour leur part, on avancé de 4%.


Le produit consolidé monte de 6,6% à 19,1 M$. Le bénéfice avant, intérêt, impôt et amortissement (BAIIA) s’améliore de 12,5% pour s’établir à 2 M$. La marge du BAIIA est passée de 10,1% à 10,7%.


« Compte tenu du contexte particulièrement contraignant que nous avons connu l'an dernier, tant sur le plan concurrentiel que sportif, nous jugeons que Groupe Sportscene a su tirer son épingle du jeu et livrer une performance satisfaisante, en plus d'élargir sa présence au Québec, » a commenté le président et chef de la direction de Groupe Sportscene, Jean Bédard, dans un communiqué.


Pour le prochain exercice, M. Bédard démontre un optimisme prudent. « Malgré l'incertitude qui continue de planer au sujet de la saison de hockey 2012-2013, nous demeurons confiants quant à l'exercice 2013, grâce aux investissements effectués et des gestes posés depuis deux ans pour élargir, moderniser et rentabiliser davantage notre base opérationnelle, tout en renforçant l'offre globale faite à notre clientèle cible », ajoute le pdg.


Très peu liquide, l’action du groupe est inchangée à 7,25$.

Sur le même sujet

Tim Hortons a forcé Burger King à être plus généreux

Tim Hortons et Burger King ont négocié durant six mois.

Le propriétaire de Pacini se lance dans les boulettes

Édition du 30 Août 2014 | Dominique Froment

Pierre Marc Tremblay, propriétaire et franchiseur des restaurants Pacini, lancera cet automne les deux premiers ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Pas question de «marchander» le projet de loi 3, prévient Moreau

Québec n'entend pas reculer sur la réforme des retraites, prévient le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau.

Restez zen face au recul des PME en Bourse

La faiblesse des PME en Bourse réduit l'évaluation élevée de ces titres et n'aura pas d'effet de contagion sur le S&P.

Wall Street finit dans le rouge, Toronto se stabilise

17:08 | AFP

Wall Street a mal réagi aux mesures annoncées par les É-U visant à lutter contre l'exil fiscal des multinationales.