DBbabies: naître à Dubaï et conquérir le Canada

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Septembre 2017

DBbabies: naître à Dubaï et conquérir le Canada

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Septembre 2017

Par Martin Jolicoeur

Danny B. Haddad, cofondateur de DBbabies

Il est rare qu'on mette sur pied une entreprise à l'étranger pour ensuite tenter de l'implanter dans son pays d'origine. C'est pourtant le parcours atypique de Danny B. Haddad, un Montréalais en exil depuis 20 ans revenu récemment de Dubaï avec le projet d'ouvrir des boutiques partout au Canada.


«J'ai toujours voulu revenir vivre à Montréal, avoue M. Haddad, depuis les Émirats arabes unis. Cependant, jamais je n'aurais cru que je reviendrais marié, avec deux enfants et propriétaire de ma propre chaîne de magasins !»


L'enseigne qu'il a mise sur pied en 2007 avec son épouse, Jenny Haddad, se nomme DBbabies. Elle se spécialise dans la vente d'articles à l'intention des parents de nouveaux-nés, un marché alors mal servi dans les pays du golfe Persique.


«Comme nous ne trouvions pas ce que nous cherchions pour notre nouveau-né à Dubaï, nous avons décidé de tenter de créer un magasin qui répondrait à nos besoins. De fil en aiguille, nous avons connu du succès !»


Une réussite qu'il espère répéter au Québec, puis dans le reste du pays. Contrairement à la plupart des détaillants concurrents, DBbabies ne se limite pas à la vente de pyjamas, de chapeaux et de vêtements pour bébés. Bien qu'il en vende aussi, le détaillant se spécialise dans la vente d'accessoires et de produits pour bébés «de la naissance à l'âge de huit ans», souligne M. Haddad. Cela va de la poussette à la chaise haute, en passant par le sac à langer, la literie et les produits de bain ou d'entretien biologiques.


Profiter de la crise


Compte tenu du parcours professionnel de M. Haddad, la décision de se lancer dans le commerce de détail était audacieuse. Jusque-là, il avait surtout oeuvré dans le développement hôtelier, notamment au sein d'entreprises comme Zabeel Investments, Essque Hotels & Resorts et WL Hospitality Group.


Le risque était d'autant plus élevé qu'à l'époque, l'industrie du commerce de détail vacillait. Le commerce en ligne commençait à faire sa place. Surtout, la crise économique de 2008 frappait de plein fouet les centres commerciaux de la région.


Celui qui a vécu au Canada, aux États-Unis et en Suisse avant de s'établir dans la région du Golfe a profité de l'occasion pour négocier à petit prix des baux à long terme dans les meilleurs centres commerciaux de la région. C'est ainsi que, tout en voyant au développement de sa plateforme web, DBbabies est rapidement parvenue à ouvrir sept boutiques à Dubaï, à Abu Dhabi et à Oman.


M. Haddad arrive aujourd'hui au Canada dans un contexte similaire. On ne parle ni de crise économique ni de récession, mais le commerce de détail connaît une telle transformation, avec la montée du commerce électronique, que les propriétaires de centres commerciaux se montrent particulièrement réceptifs à la venue du nouveau détaillant.


C'est ainsi qu'après avoir ouvert une première boutique en juin aux Promenades St-Bruno, sur la Rive-Sud de Montréal, DBbabies prépare l'ouverture d'une deuxième boutique en octobre, cette fois au Carrefour Laval, également propriété de Cadillac Fairview.


D'un océan à l'autre


L'entreprise entend poursuivre avec l'implantation progressive de boutiques dans les principales villes et provinces du pays, à commencer par l'Ontario à compter de 2018. Cette croissance se fera surtout sentir dans les grands centres commerciaux, mais M. Haddad ne ferme pas la porte à l'ouverture de magasins sur rue et dans les mégacentres. Chaque espace, laisse-t-il entendre, sera évalué au mérite.


Pas question pour l'instant d'ouvrir la porte au franchisage, un moyen par lequel plusieurs autres, comme Sports Experts ou Harvey's, sont parvenus à financer leur expansion dans différents territoires.


«Pour moi, le système de franchisage reflète une façon ancienne de faire des affaires. Le risque de perte de contrôle est trop grand. En anglais, on parle de short term gain, but long term loss.»


Les fermetures nombreuses de magasins et la baisse notable de fréquentation des centres commerciaux en général n'effraient pas M. Haddad outre mesure. Au contraire, les hauts taux d'inoccupation actuels pourraient bien le servir.


En plus de la négociation de tarifs avantageux, le mix des centres commerciaux est en changement, explique-t-il. «Davantage d'espaces sont réservés au divertissement, à de nouveaux concepts de restaurants, à des cliniques de soins de beauté, tous des commerces qui ne se seraient jamais trouvés là par le passé. Je suis persuadé que ces changements parviendront éventuellement à susciter un plus grand achalandage.»


Et pendant ce temps, en raison de la notoriété gagnée jusqu'à maintenant surtout dans les centres commerciaux du golfe Persique, ses ventes Internet vont en augmentant. Pour l'heure, son commerce en ligne compte pour moins de 20 % de ses ventes, mais les ventes en ligne doublent en volume chaque année, assure M. Haddad.


Aleva Naturals, AppleCheeks, Bugaboo, Noodle & Boo et Phil & Teds sont autant de marques que tient DBbabies. L'enseigne offre aussi la préparation de paniers-cadeaux et la livraison gratuite. Au besoin, elle vous prêtera une poussette le temps que la vôtre se fasse réparer. «Nous ne nous battons pas sur le prix, reconnaît M. Haddad, peu préoccupé par la concurrence que pourraient représenter Walmart et Toys'R'Us dans ce créneau. Ce n'est pas ce qui nous démarque. Ce que nous vendons d'abord, c'est la qualité de nos produits et de notre service à la clientèle.»


 


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

CSeries: une commande potentielle de 2,2G$US pour Bombardier

C'est la deuxième entente du genre annoncée par Bombardier depuis l'arrivée d'Airbus comme actionnaire majoritaire.

Boeing rafle une commande géante auprès de Emirates

12/11/2017 | AFP

Emirates est déjà un des plus gros clients du constructeur américain.

OPINION 10 choses à savoir mercredi
27/09/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
10 choses à savoir mardi
La PME québécoise qui fait vibrer Dubaï
19/01/2017 | Simon Lord

À la une

10 choses à savoir vendredi

Désertées, ces prisons deviennent des hôtels, bannir le plastique, ça tue, 23 000$ pour marier un hologramme!

L’importance de protéger une maison vacante lors d'une succession

Il y a 41 minutes | Carmela Guerriero

BLOGUE INVITÉ. Voici l'histoire d'une succession qui perd beaucoup d'argent à cause d'une négligence.