David's Tea songe déjà à d'autres marchés que l'Amérique du Nord


Édition du 06 Février 2016

David's Tea entame tout juste son implantation en territoire américain, que déjà la jeune société montréalaise ambitionne d'étendre sa marque dans d'autres régions du monde.


«Nous sommes convaincus que David's Tea a des ailes, que cette marque pourrait avoir une empreinte internationale», a dit le président et chef de la direction, Sylvain Toutant, au cours d'une entrevue exclusive accordée à Les Affaires.


Dans les locaux industriels de la rue Ferrier, aux abords du boulevard Décarie, les 237 employés oeuvrent au déploiement du détaillant de thé, chouchouté de part et d'autre de la frontière canado-américaine, apparemment tant par les X que les Y.


À lire aussi:
David's Tea: bientôt dans un bureau près de chez vous


Il est inscrit à l'indice Nasdaq depuis peu, et son introduction à la Bourse de New York en juin a dépassé toutes les attentes. Au terme de sa première séance, le titre avait progressé de 43 % (8 $ US) par rapport au cours de 19 $ US à l'ouverture. Cet accueil traduit à lui seul tous les espoirs que suscite la chaîne au logo bleu sarcelle dans l'arène mondiale du thé.


Fondée à Montréal en 2008, David's Tea est le produit de l'imagination de David Segal, cousin trentenaire du riche homme d'affaires Herschel Segal, à qui l'on doit entre autres la chaîne de vêtement de mode Le Château. Le détaillant de thé compte aujourd'hui 193 boutiques, dont une quarantaine aux États-Unis.


La suite de cet article est réservée aux abonnés


Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Deux nouvelles administratrices indépendantes pour David's Tea

Anne Darche et Susan Burkman ont rejoint le conseil d’administration.

DavidsTea vendra maintenant ses thés en épicerie

14/08/2018 | Martin Jolicoeur

Il s'agit d'un revirement de stratégie complet pour la montréalaise, inscrite au Nasdaq.

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: