Canac vise Montréal: guerre des prix en vue

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Canac vise Montréal: guerre des prix en vue

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Par Valérie Lesage

« Je pense que l’ère des grandes surfaces s’essouffle. C’est plus facile d’avoir un service personnalisé dans des magasins un peu plus petits », dit Jean Laberge, de Canac. [Photo: Francis Vachon]

C'est dans l'Est du Québec, à Rimouski, que la quincaillerie Canac ouvre son prochain magasin, le 23e; mais c'est dans la couronne sud de Montréal que la phase d'expansion suivante se fera, à un rythme accéléré. Avec des prix de détail qu'il estime 10 % moins élevés que ceux en vigueur dans la banlieue montréalaise, le quincaillier s'attend à bousculer le marché.


«Il y a des concurrents qui ne seront pas très contents, ça va brasser un peu, anticipe le président de Canac, Jean Laberge. Il n'y a pas de raison pour nous de vendre 10 % plus cher parce que le prix des terrains est plus élevé. On pense qu'on aura plus de volume de ventes, parce qu'il y a plus de population et que, au bout du compte, on aura les mêmes profits.»


Le principal concurrent de Canac est Rona, dont les circulaires affichent des prix variables selon les régions, a remarqué le détaillant. Canac tient à offrir des prix uniformes dans toutes ses succursales.


Celle qui ouvre à Rimouski le 19 novembre aura nécessité des investissements de 10 millions de dollars et elle créera 80 emplois. Canac s'attend à attirer une clientèle sur un assez vaste territoire, un peu comme à Cowansville, où des clients arrivent même de Granby. Le magasin de Cowansville est devenu celui dont la facture moyenne est la plus élevée de tout le réseau.



image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

18 000 postes à pourvoir dans le Bas-du-Fleuve

Édition du 23 Mai 2015 | Les Affaires

18000 postes à pourvoir dans le Bas-du-Fleuve, Canac investit 30M$, Diageo ajoute une chaîne de production...

Canac investit 37M$ à Drummondville

11/12/2014 | Valérie Lesage

Le quincailler Canac investit 37 M$ dans un centre de distribution à Drummondville.

OPINION

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.