Au tour de Sporting Life de s'implanter au Québec

Publié le 12/04/2018 à 15:22

Au tour de Sporting Life de s'implanter au Québec

Publié le 12/04/2018 à 15:22

Par Martin Jolicoeur

L'entreprise de Toronto prévoit l'ouverture d'au moins trois magasins au Québec. Photo: Sporting Life

La concurrence déjà féroce dans le secteur de la mode sportive promet de s’intensifier de plus belle, alors que la populaire chaîne de magasins Sporting Life prépare à son tour une entrée au Québec.


L’entreprise canadienne, fondée en 1979, compte investir «des millions de dollars» dans l’ouverture prochaine d’une première succursale québécoise. Et pour marquer le coup, plutôt que de s’installer dans un centre commercial traditionnel, Sporting Life fait le choix de prendre pied au Quartier Dix30, de Brossard, a appris Les Affaires


«Nous sommes excessivement heureux de cette décision. C’est une très grande nouvelle pour nous», a confirmé Maryse Chainey, directrice de location du Quartier Dix30, une propriété du Groupe immobilier Oxford et d’Immobilier Carbonleo.


Cette confirmation tombe à point nommé pour le mégacentre commercial qui, sans le dire, digère mal que la multinationale française Décathlon lui eut préféré le Mail Champlain pour implanter son premier magasin au Canada. Celle qui compte 80 000 employés dans 39 pays inaugurera sa première boutique québécoise la semaine prochaine.


Du haut de gamme 


Un nouveau venu qui, avec l’arrivée de Sporting Life à l’automne, ne sera pas sans bouleverser les détaillants déjà nombreux dans ce créneau au Québec. En d’autres termes, les Sports Experts, Atmosphère, MEC (Mountain Equipment Coop), Sail, Sportium et La Cordée, pourraient ne pas être au bout de leurs peines. 


Au Dix30, Sporting Life s’installera en lieu et place de l’ancienne boutique H2R, qu’Holt Renfrew a fermé en janvier dernier. D’une superficie de 30 000pi2, la nouvelle boutique d’équipements et vêtements mode de sport, sera voisine des boutiques Apple et Michael Kors. Quelque 125 emplois doivent y être créés.


Deux magasins Sporting Life ont ouvert leur portes à Calgary jusqu'à présent. Celui du Dix30 devrait avoir cette même allure. Photo: Cadillac Fairview.


Propriété du conglomérat torontois, Fairfax Financial, Sporting Life se distingue de la concurrence par une offre d’équipements et vêtements haut de gamme essentiellement composée de marques de luxe telles Spider, MonclerPatagonia, Arc’Teryx, Woolrich, Hugo Boss, Barbour et Gucci.


L’entreprise se vante en outre d’être le plus grand revendeur de produits fabriqués par Canada Goose sur la planète. Depuis 2012, date à laquelle Fairfax a pris le contrôle de 75% de l’entreprise, le détaillant aurait doublé son chiffre d’affaires à quelque 160M$. À terme, son objectif avoisinerait les 400M$ de ventes. À ce jour, 15% de ses revenus viennent de ses ventes numériques.


Au moins trois au Québec


Quoi qu’il en soit, pour Oxford, la filiale immobilière d’OMERS (Ontario municipal Employees System), l’arrivée de Sporting Life vient confirmer sa position de tête dans le secteur sportif au Québec. De fait, le mégacentre de Brossard regroupe déjà les enseignes Sports Experts, Atmosphère, SAIL, Puma, Lululemon, The North Face, Peak Performance et Oberson. Avec Sporting Life, c'est neuf magasins que le Dix30 comptera dans ce créneau.


La chaîne torontoise compte dix magasins actuellement, dont sept en Ontario et deux à Calgary. Au cours des deux dernières années, Sporting Life a ouvert trois magasins dans des centres commerciaux, dont le Hillcrest de Toronto et le Southcentre de Calgary. Plus récemment, un magasin de 48 000 pi2 sur deux étages a été inauguré au centre commercial Yorkdale de Toronto.


À moyen terme, l’entreprise prévoit exploiter neuf magasins en Ontario, trois dans la région de Vancouver, et trois autres au Québec.  Si, comme Décathlon, la région de Québec figure dans les cartons, les directions de Sporting Life et d’Oxford ont préféré décliner notre invitation à dévoiler leurs intentions.


À 15h30 jeudi, l'action de Fairfax se négociait à 665,88$ à la Bourse de Toronto, en hausse de 0,95% ou de 6,26$ par rapport au cours de fermeture de la veille. Au cours des cinq derniers jours, son titre a gagné 12,01$, ou 1,84%.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Avril : une stratégie qui porte fruit

Édition du 08 Septembre 2018 | Martin Jolicoeur

Alors qu'Amazon aux États-Unis ou Loblaw, Sobeys et Metro au Canada, commencent à porter une plus grande attention au ...

Avril n'a pas peur de Montréal

Édition du 08 Septembre 2018 | Martin Jolicoeur

Les propriétaires de la chaîne de supermarchés Avril se défendent de craindre le marché ultracompétitif de Montréal.

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: