Alexion avale la montréalaise Enobia

Publié le 29/12/2011 à 14:10, mis à jour le 29/12/2011 à 17:10

Alexion avale la montréalaise Enobia

Publié le 29/12/2011 à 14:10, mis à jour le 29/12/2011 à 17:10

Par Martin Jolicoeur

La société américaine Alexion Pharmaceuticals avale Enobia Pharma, une compagnie biopharmaceutique privée, établie à Montréal, et à Cambridge, au Massachusetts.


Par cette transaction, évaluée à près d'un milliard de dollars, Alexion acquerra l'ensemble des droits mondiaux de développement et de commercialisation de l’asfotase alfa (l'ENB-0040), le principal produit candidat développé par Enobia. Ce traitement est destiné aux patients atteints d’hypophosphatasie (HPP), une maladie génétique de type métabolique, «extrêmement rare et souvent létale», pour laquelle les autorités réglementaires n’ont encore approuvé aucun traitement.


Alexion entend verser, pour se faire, 610M $ au comptant au moment de la conclusion de la transaction et un maximum de 470M $ au comptant à l’atteinte d’un certain nombre de jalons liés à l’atteinte d’objectifs réglementaires et de ventes. Cette transaction pourrait donc atteindre une somme maximale de 1, 08G$.


Enobia avait bénéficié plus tôt cette année d'un nouveau financement de près de 40M$. Aujourd'hui, les sociétés en capital-risque Orbimed Advisors, Fonds CTI Sciences de la vie, le Fonds de solidarité de la FTQ, Desjardins Capital de risque, Lothian Partners et T2C2/Bio 2000 devraient profiter des produits de cette vente.


Pas d'émission d'actions


Le conseil d’administration de chacune des deux sociétés aurait déjà approuvé la transaction qui, si l'on en croit le communiqué émis, sera menée à terme avant la fin du premier trimestre de 2012.


Sur le même sujet

Ces étudiants montréalais ont obtenu 30 000 $ pour fabriquer du pot biosynthétique

19/09/2014 | Julien Brault

Nombreux sont les étudiants de 2e et 3e cycle qui expérimentent avec le pot. Deux Montréalais en ont fait une start-up.

60 secondes avec: Carl Viel, président de Québec International

Édition du 02 Août 2014 | ValĂ©rie Lesage

Quel sera l'impact de la fermeture du Centre québécois de valorisation des biotechnologies, annoncée début juillet, ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les acquisitions, une force positive pour la Bourse

Tant que les taux seront bas et que les sociétés auront du capital à déployer, les transactions stimuleront les cours.

Mooney: pourquoi je reste positif Ă  long terme envers la Bourse

Édition du 13 Septembre 2014 | Bernard Mooney

En dépit des manchettes négatives et des craintes géopolitiques, il ne faut jamais oublier le portrait global.

Sondage: Comment juger de la qualité d'un pdg?

Édition du 13 Septembre 2014 | Marie-Claude Morin

Le concours PDG de l’année – Les Affaires prend un nouvel élan cette année. Non seulement devient-il un événement annuel