Toyota va investir 1 milliard de dollars dans Grab

Publié le 13/06/2018 à 06:45

Toyota va investir 1 milliard de dollars dans Grab

Publié le 13/06/2018 à 06:45

Par AFP

(Photo: Grab)

Le géant japonais Toyota a annoncé mercredi un investissement de 1 milliard de dollars dans Grab, spécialiste des voitures de tourisme avec chauffeur en Asie du Sud-Est, renforçant ainsi sa présence dans les services face à un marché automobile en pleine mutation technologique.


Toyota collaborait déjà avec Grab depuis août 2017 et va désormais jouer un rôle plus actif au sein de la compagnie asiatique, qui a signé en mars un accord pour racheter les activités de l'américain Uber dans la région.


Un haut responsable de Toyota va être nommé au conseil d'administration de Grab, tandis qu'un de ses employés rejoindra l'équipe exécutive, a précisé le constructeur dans un communiqué, évoquant d'autres transferts de personnel dans le futur.


Les deux sociétés développent ensemble des services connectés en utilisant des données de conduite collectées grâce à un enregistreur de bord développé par Toyota et installé dans des véhicules Grab. A travers l'expansion de leur partenariat, elles espèrent désormais «mettre en application ces services à grande échelle à destination de leurs clients en Asie du Sud-Est».


«Nous sommes ravis d'avoir Toyota à nos côtés comme partenaire stratégique de long terme», a commenté Anthony Tan, PDG de Grab, qui compte aussi parmi ses importants investisseurs le géant japonais des télécoms SoftBank Group.


Le PDG de Toyota, Akio Toyoda, multiplie les investissements et les alliances afin de faire de son groupe «une société de mobilité», fournissant «des services aux utilisateurs dans le monde», et non plus un simple fabricant de voitures. Il se prépare ainsi à affronter la concurrence des entreprises de la Silicon Valley, qui planchent sur le développement des véhicules autonomes.


De son côté, Grab propose des voitures privées, taxis, motocyclettes et des services de covoiturage dans huit pays d'Asie du Sud-Est, une région de quelque 650 millions d'habitants.


Créée en 2012 par des Malaisiens et basée à Singapour, la société a beaucoup investi dans sa flotte régionale et totalise actuellement quelque 2,1 millions de chauffeurs, en particulier à Singapour, en Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Birmanie, Cambodge et aux Philippines.


Selon l'accord annoncé en mars, Uber recevra une participation de 27,5% au capital de Grab en échange de la cession de ses activités en Asie du Sud-Est. La transaction a cependant été suspendue en avril par les autorités de Singapour, en attendant les conclusions d'une enquête pour savoir si la transaction respecte les règles de la concurrence.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Jeudi 06 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Voiture autonome: alliance surprise entre Toyota et SoftBank

04/10/2018 | AFP

«Nous voulons contribuer à créer les conditions pour que de tels véhicules deviennent réalité.»

Toyota porte un dur coup au diesel

05/03/2018 | AFP

«Nous ne vendrons plus de voitures particulières diesel en Europe à partir de fin 2018»

À la une

En quoi #MoiAussi concerne aussi les conseils d’administration

BLOGUE INVITÉ. Voici des actions concrètes que les CA de PME peuvent poser pour gérer les risques de harcèlement.

Anfibio chausse une nouvelle génération

15/11/2018 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. Cinquante ans après sa création, la PME ouvrira son premier atelier-boutique.

Le prix des propriétés multirésidentielles en hausse en 2018

13/11/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les hausses des prix médians des propriétés multirésidentielles dépassent celles des unifamiliales.