Toyota va investir 1 milliard de dollars dans Grab

Publié le 13/06/2018 à 06:45

Toyota va investir 1 milliard de dollars dans Grab

Publié le 13/06/2018 à 06:45

Par AFP

(Photo: Grab)

Le géant japonais Toyota a annoncé mercredi un investissement de 1 milliard de dollars dans Grab, spécialiste des voitures de tourisme avec chauffeur en Asie du Sud-Est, renforçant ainsi sa présence dans les services face à un marché automobile en pleine mutation technologique.


Toyota collaborait déjà avec Grab depuis août 2017 et va désormais jouer un rôle plus actif au sein de la compagnie asiatique, qui a signé en mars un accord pour racheter les activités de l'américain Uber dans la région.


Un haut responsable de Toyota va être nommé au conseil d'administration de Grab, tandis qu'un de ses employés rejoindra l'équipe exécutive, a précisé le constructeur dans un communiqué, évoquant d'autres transferts de personnel dans le futur.


Les deux sociétés développent ensemble des services connectés en utilisant des données de conduite collectées grâce à un enregistreur de bord développé par Toyota et installé dans des véhicules Grab. A travers l'expansion de leur partenariat, elles espèrent désormais «mettre en application ces services à grande échelle à destination de leurs clients en Asie du Sud-Est».


«Nous sommes ravis d'avoir Toyota à nos côtés comme partenaire stratégique de long terme», a commenté Anthony Tan, PDG de Grab, qui compte aussi parmi ses importants investisseurs le géant japonais des télécoms SoftBank Group.


Le PDG de Toyota, Akio Toyoda, multiplie les investissements et les alliances afin de faire de son groupe «une société de mobilité», fournissant «des services aux utilisateurs dans le monde», et non plus un simple fabricant de voitures. Il se prépare ainsi à affronter la concurrence des entreprises de la Silicon Valley, qui planchent sur le développement des véhicules autonomes.


De son côté, Grab propose des voitures privées, taxis, motocyclettes et des services de covoiturage dans huit pays d'Asie du Sud-Est, une région de quelque 650 millions d'habitants.


Créée en 2012 par des Malaisiens et basée à Singapour, la société a beaucoup investi dans sa flotte régionale et totalise actuellement quelque 2,1 millions de chauffeurs, en particulier à Singapour, en Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Birmanie, Cambodge et aux Philippines.


Selon l'accord annoncé en mars, Uber recevra une participation de 27,5% au capital de Grab en échange de la cession de ses activités en Asie du Sud-Est. La transaction a cependant été suspendue en avril par les autorités de Singapour, en attendant les conclusions d'une enquête pour savoir si la transaction respecte les règles de la concurrence.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Toyota porte un dur coup au diesel

05/03/2018 | AFP

«Nous ne vendrons plus de voitures particulières diesel en Europe à partir de fin 2018»

CES 2018: L'année à venir en cinq technologies

10/01/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. En 2018, tout est appelé à devenir un gadget.

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...