GM supprime 1500 emplois aux États-Unis dans la production de petites voitures

Publié le 16/04/2018 à 06:32

GM supprime 1500 emplois aux États-Unis dans la production de petites voitures

Publié le 16/04/2018 à 06:32

Par AFP

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a confirmé dimanche l'élimination de 1500 emplois, soit la moitié des effectifs d'une usine de l'Ohio, alors que la demande de voitures compactes diminue aux États-Unis.


La réduction des effectifs touche l'unité de Lordstown dans l'Ohio (Midwest), où GM produit la Chevrolet Cruze, une berline dont les ventes devraient encore stagner cette année après avoir plongé de 32% ces quatre dernières années.


Elle est liée «aux changements historiques du marché qui ont entraîné une baisse de la demande de voitures compactes», a déclaré une porte-parole de l'entreprise à l'AFP.


L'usine emploie un peu moins de 3000 salariés répartis en deux équipes. Il n'y en aura plus qu'une à partir de mi-juin, indique le groupe automobile, qui avait déjà supprimé une équipe dans cette usine l'an dernier.


«Tel que se présente le marché pour les voitures compactes en 2018, une seule équipe opérationnelle est une approche plus adaptée à la demande», a précisé la porte-parole Dayna Hart, ajoutant que la seconde équipe serait suspendue vers la fin du 2e trimestre.


Elle a souligné que GM n'avait pas l'intention d'abandonner complètement le segment des petites voitures.


Le segment des automobiles compactes «reste important pour GM et Chevrolet car il représente encore 36% des ventes de voitures, aux États-Unis. Il apporte aussi de nouveaux clients à Chevrolet», a-t-elle insisté.


Ces licenciements tombent à un moment où l'administration Trump se targue de parvenir à ramener des emplois manufacturiers dans la région, ainsi qu'en Pennsylvanie voisine.


Mais les Américains délaissent les petites voitures au profit des grosses (VUS, camionnettes à plateau et Crossovers) encouragés par des prix de l'essence à la pompe encore bas, des taux d'intérêt concurrentiels et des fortes créations d'emplois.


Le marché des petites voitures a été en baisse constante depuis 2014.


L'an dernier, GM a vendu 150.000 Chevy Cruze aux États-Unis, toutes produites à Lordstown, et prévoit d'en vendre un nombre équivalent cette année. Depuis début 2018, les ventes de la Chevy Cruze ont chuté de 28%, d'après le cabinet spécialisé Autodata.


Dans l'ensemble, les ventes américaines des petites voitures sont en repli de 13,2% depuis le début de l'année, contre une hausse de 7% pour les ventes des grosses voitures.


Les concurrents de GM, Ford et Fiat Chryler, ont également annoncé des plans pour réduire la production de voitures compactes. Ford a transformé une usine à Wayne (Michigan) pour y produire des camions et déplacé la production automobile vers le Mexique et la Chine tandis que Fiat Chrysler a converti ses usines près de Detroit pour construire des pick-ups.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Le rival chinois de Tesla perd des plumes lors de son démarrage

Mis à jour le 12/09/2018 | AFP

Après le lancement d’un premier 4x4 urbain électrique, NIO avait annoncé vouloir le commercialiser dès 2020 aux É-U.

Apple entrera-t-elle dans l'automobile ?

Édition du 15 Septembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le prochain axe de croissance d'Apple sera-t-il l'automobile ? La question nous est venue à l'esprit, il ...

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.