General Motors embauchera au moins 700 employés techniques en Ontario

Publié le 10/06/2016 à 12:10

General Motors embauchera au moins 700 employés techniques en Ontario

Publié le 10/06/2016 à 12:10

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

General Motors embauchera au moins 700 ingénieurs, développeurs de logiciels et spécialistes en déplacements urbains dans trois de ses installations en Ontario.


Cette expansion aura lieu à un centre technique d'Oshawa, à un nouveau centre sur la mobilité urbaine à Toronto et à un nouveau centre de développement logiciel à Markham.


Le constructeur automobile a annoncé les embauches vendredi, en présence du premier ministre, Justin Trudeau, et de la première ministre ontarienne, Kathleen Wynne.


Les nouveaux employés se concentreront sur le développement de logiciels et de contrôles pour véhicules autonomes, sur la sécurité, les services d'information et les véhicules connectés. GM affirme que les embauches ont déjà commencé. 


Selon M. Trudeau, ces investissements créeront des emplois bien rémunérés et aideront à faire croître la classe moyenne canadienne.


GM a aussi indiqué qu'il investirait 10 millions $ dans une installation de Kapuskasing, en Ontario, pour doubler la longueur de ses pistes d'essais.


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Voiture autonome: pourquoi le virage promis dérape

07/02/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. La voiture autonome arrivera en retard... à ses propres funérailles.

GM: vers une rentabilité record, grâce aux «gros chars»

16/01/2018 | AFP

Et 2018 s'annonce aussi favorable.

À la une

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.

Gildan rationalise pour financer son virage en ligne

Frappé par la crise des détaillants, le roi des t-shirts regroupe deux divisions pour fouetter sa performance.

Classement minier: le Québec remonte au deuxième rang canadien

Le Québec reprend ainsi la place que lui avait ravie l’année précédente le Manitoba.